Est-ce que le beau est universel ?

Est-ce que le beau est universel ?

Pourquoi le beau est universel ? Le goût est la faculté de juger du beau. Il est universel: lorsque l’on dit d’un homme qu’il a du goût, on reconnaît en lui la faculté infaillible de juger ce qui est beau et ce qui ne l’est pas. Pourtant, le goût est quelque chose de subjectif, et l’on dit en ce sens: à chacun son goût. Pourquoi la beauté est universelle ? Dans le cas du plaire, la subjectivité est le résultat de l’imagination, du vécu et de la sensibilité de chacun. Dans le cas du beau, le plaisir est dénué d’empiricité. Et c’est ce qui lui permet d’être universel. L’universalité fait parti de la définition du beau.6 nov. 2015 Est-ce que le beau existe ? Le beau n’existe comme sentiment qu’à l’occasion d’une expérience esthétique, c’est-à-dire d’une esthétisation intentionnelle du monde. L’analyse de l’intentionnalité esthétique sera donc le premier moment de notre recherche. C’est quoi la beauté en philosophie ? La beauté objective. La première philosophie de la beauté a été de nature métaphysique. Elle voit dans le Beau un absolu, une réalité idéale, intelligible que l’âme peut et doit atteindre. Non seulement le Beau est l’être idéal, mais il est ce sans quoi l’être ne saurait être.30 déc. 2021 Est-ce que le beau est nécessairement bon ? Le beau s’impose à tous; il est l’objet d’une satisfaction universelle. Le beau est désintéressé: il n’éveille aucun désir, il est pure complaisance dans la contemplation. Il n’est donc ni l’utile ni le bien: nous sommes intéressés à l’existence de l’un comme de l’autre.

Est-ce que la beauté existe ?
Comment définir la beauté en philosophie ?
Est-ce que la beauté est relative ?
Quelle est la vraie beauté ?
Pourquoi la beauté est subjective ?
Qu’est-ce qui fait la beauté d’une personne ?
Qui décide si je suis belle ou pas ?
Pourquoi un visage est beau ?
Est-ce que la beauté est héréditaire ?
Comment savoir si l’on est beau ?
Est-ce que les gens nous voient plus beau ?
C’est quoi la vraie beauté ?
Quel est le plus bel âge pour un homme ?
Pourquoi la beauté ?
Quel est notre vrai visage photo ou miroir ?
Pourquoi je me trouve moche en photo ?
Quel est l’âge où on est le plus beau ?
Qui vieillit le plus vite homme ou femme ?
Comment les gens nous voient en vrai ?
Quel est le plus belle âgé pour une femme ?
Pourquoi certaines femmes n’ont pas de rides ?
Est-ce que les hommes aiment les femmes de 50 ans ?
Quelles sont les femmes qui vieillissent le mieux ?
Qu’est-ce que les hommes n’aiment pas chez les femmes ?

Est-ce que la beauté existe ?

La « beauté » elle-même est une notion humaine, donc naturelle et vivante. Par ailleurs, la vie est ordre et sens : la beauté ne serait-elle pas la manifestation de ce sens de la vie ? La beauté n’est pas un simple ornement. C’est le signe par lequel la création nous signifie que la vie a du sens.4 oct. 2022

Comment définir la beauté en philosophie ?

La beauté objective. La première philosophie de la beauté a été de nature métaphysique. Elle voit dans le Beau un absolu, une réalité idéale, intelligible que l’âme peut et doit atteindre. Non seulement le Beau est l’être idéal, mais il est ce sans quoi l’être ne saurait être.30 déc. 2021

Est-ce que la beauté est relative ?

Non. La beauté est bien subjective. Toutes les cultures n’ont pas les mêmes critères de beauté. Dans certaines cultures, avoir une peau très pâle est valorisé alors que pour d’autres, ce sont les courbes qui ont la cote.28 nov. 2016

Quelle est la vraie beauté ?

La vraie beauté , c’est ce que l’on dégage. Si l’on dégage du soleil, du bonheur, si on s’aime un peu soi-même, le regard que les autres posent sur vous sera infiniment plus indulgent.

Pourquoi la beauté est subjective ?

La beauté est perçue alors comme un produit que l’on peut se procurer : autrement dit, la beauté devient un choix. On voit ainsi émerger l’idée qu’être beau ne dépend que de soi, que la beauté reflète notre état intérieur et qu’être laid, c’est être flemmard.22 sept. 2021

Qu’est-ce qui fait la beauté d’une personne ?

Les différents « paramètres » qui composent la beauté de quelqu’un sont donc le physique, la personnalité, et tes goûts à toi ! C’est simplement une harmonie.27 juil. 2022

Qui décide si je suis belle ou pas ?

« Qui décide si je suis belle ou pas ? » : dans sa nouvelle campagne, Sephora s’affranchit des diktats de la beauté S’aimer sans se juger, au-delà des normes et du regard des autres, tel est le message de la nouvelle campagne publicitaire de Sephora qui fait de l’acceptation de soi l’ultime secret de beauté.20 févr. 2020

Pourquoi un visage est beau ?

En effet, il semble que les gènes responsables de la beauté du visage indiquent également une bonne santé. Ils confèrent un bon système immunitaire en même temps qu’une stature droite et une peau lisse. Ces dernières caractéristiques sont plaisantes pour le regard.1 nov. 2008

Est-ce que la beauté est héréditaire ?

«Cette étude envisage la beauté comme une conséquence génétique et de développement de la sélection humaine, qui favorise les relations amicales de long terme avec des individus qui sont des compagnons, des parents, des enfants…» En d’autres termes, ce serait la sélection naturelle qui aurait engendré la «beauté».26 nov. 2013

Comment savoir si l’on est beau ?

8 signes qui montrent que vous êtes attirant

Est-ce que les gens nous voient plus beau ?

Les miroirs ne donnent pas ton véritable reflet Pas la personne que les autres voient, puisque notre reflet dans le miroir est inversé par notre cerveau. Lève la main gauche, et la personne dans le miroir lèvera sa main droite. De notre coiffure jusqu’au sourire, notre visage n’est pas symétrique.

C’est quoi la vraie beauté ?

La vraie beauté , c’est ce que l’on dégage. Si l’on dégage du soleil, du bonheur, si on s’aime un peu soi-même, le regard que les autres posent sur vous sera infiniment plus indulgent.

Quel est le plus bel âge pour un homme ?

e. A l’issue de cette étude, en croisant les données liées au genre et à l’âge, les scientifiques ont constaté que le pic d’attractivité des hommes, aux yeux de la gent féminine, est atteint à… 50 ans.8 déc. 2021

Pourquoi la beauté ?

La beauté est une nourriture essentielle du corps émotionnel. Elle nous permet d’être en meilleure santé et d’être équilibré. Priver notre corps physique de nourriture affecterait automatiquement nos corps émotionnel et mental : nous serions plus émotifs et négatifs.

Quel est notre vrai visage photo ou miroir ?

Alors comment expliquer cela ? La principale raison est simple : les photos dévoilent, dans la plupart des cas, l’inverse de ce qu’on voit dans une glace ; elles restituent notre image telle que les autres la voient ; comme si elles disaient finalement la vérité.6 mai 2020

Pourquoi je me trouve moche en photo ?

La photogénie a une dimension performative : en décidant que vous êtes moche, vous devenez moche. Les photographes l’expliquent mieux que moi mais en gros, si tu ne te trouves pas photogénique tu vas avoir tendance à adopter des tics de malaise qui vont t’enlaidir.16 août 2022

Quel est l’âge où on est le plus beau ?

Saviez-vous que c’est à l’âge de 31 ans que les femmes se sentent le plus belles? Une enquête menée par le magazine américain Allure l’affirme. L’étude ne révolutionne pas le genre: avant elle, d’autres avaient désigné 33 ans ou 34 ans comme le « plus bel âge », soit celui où les femmes se sentent au top de leur beauté.23 oct. 2013

Qui vieillit le plus vite homme ou femme ?

C’est prouvé: la peau d’un homme vieillit moins rapidement que celle d’une femme. En cause notamment, le fait que leur peau soit à 25% plus épaisse que la nôtre, et avec un taux de densité en collagène (qui assure l’élasticité de la peau et qui décroît avec l’âge) bien plus élevé.10 déc. 2018

Comment les gens nous voient en vrai ?

Nos yeux se débarrassent des détails non nécessaires lorsque nous regardons une personne dans la vraie vie, et c’est pour cela que les gens autour de nous, nous voient de manière moins détaillée, alors que notre image sur une photo est modifiée par les détails qui sont mis en évidence.

Quel est le plus belle âgé pour une femme ?

Saviez-vous que c’est à l’âge de 31 ans que les femmes se sentent le plus belles? Une enquête menée par le magazine américain Allure l’affirme. L’étude ne révolutionne pas le genre: avant elle, d’autres avaient désigné 33 ans ou 34 ans comme le « plus bel âge », soit celui où les femmes se sentent au top de leur beauté.23 oct. 2013

Pourquoi certaines femmes n’ont pas de rides ?

Et la réponse se trouve dans les gènes. Non, il ne s’agit pas de gènes différents, mais de gènes qui s’expriment de façon différente. Par exemple, chez certaines personnes, le gène qui permet à la peau de se réparer et de produire du collagène pour garder son élasticité n’est pas aussi actif chez toutes les femmes.

Est-ce que les hommes aiment les femmes de 50 ans ?

Si l’on a longtemps pu observer une certaine appétence des hommes pour les femmes plus jeunes (non ?), l’étude est cependant valable dans les deux sens. Des tabloïds à la « vraie vie », on le voit bien : les hommes aiment aussi les femmes plus âgées qu’eux.

Quelles sont les femmes qui vieillissent le mieux ?

17 stars hollywoodiennes qui assument leur âge avec fierté

Qu’est-ce que les hommes n’aiment pas chez les femmes ?

– Les hommes n’aiment pas perdre face à leurs femmes. Ils aiment les filles qui se battent et qui aiment jouer, mais bizarrement ils n’aiment pas perdre et encore moins s’ils perdent face à leurs nanas! – Les hommes n’aiment pas quand les filles demandent si elles ont grossi.15 sept. 2015


[Musique] bonjour à tous et bienvenue sur cosmos si vous avez envie d’énerver quelqu’un de le faire sortir de ses gonds la méthode la plus efficace et la plus rapide c’est de le contredire sur ses goûts inutile de perdre du temps à lui parler politique allez tout de suite à l’essentiel c’est à dire sur le terrain de ses jugements esthétiques aussi vous préférez ce qu’il trouve beau dites lui qu’il n’a aucun goût et que ce qu’il décrit comme une merveille en réalité n’est qu’une chose immonde et sans aucun intérêt tout juste bons à satisfaire des gens qui ne savent pas ce qui est beau et qui n’y connaissent rien inutile de prononcer le mot ploucs ici la simple contradictions suffira à mettre la personne dans un tel état d’exaspération que ce sera comme si vous l’aviez insultes et même si ce n’était pas votre intention et c’est assez étonnant parce qu’on a pourtant l’habitude de dire des goûts et des couleurs on ne discute pas cela dépend de chacun ou encore à chacun ses goûts et d’une manière ou d’une autre on a tous dit ça un jour on est tous tombés dans ce genre de relativisme comme s’il s’agissait d’une marque de tolérance pour le goût des autres alors que la réalité c’est qu’on discute tout le temps de ce que nous trouvons beau et qu’on se dispute sans arrêt sur nos goûts la raison pour laquelle on s’énerve si rapidement quand on est contredit sur ses goûts c’est que la beauté n’est pas dans la chose que nous jugeons belle allée toute entière une émotion c’est à dire quelque chose que nous ressentons au plus profond de nous et qui touche notre subjectivité du coup quand nos goûts sont attaqués nous nous sentons agressée dans notre sensibilité ce qui est littéralement insupportable mais si le bo est une émotion subjective alors comment expliquer que nous nous retrouvions le plus souvent et que nous formions une communauté de goût sur l’essentiel par exemple nous sommes tous d’accord pour dire que les grandes oeuvres celle de mozart de shakespeare ou de léonard de vinci sont belles en clair il y à une contradiction du moins apparente entre le fait que d’un côté le bo soit subjectif et que d’un autre côté nous tombons d’accord sur des références communes voire universelle c’est ce problème que quand tu appelles l’antinomie du coup et qu’il aborde dans son livre critique de la faculté de juger en 1790 car en effet de deux choses l’une soit le bo est subjectif et alors on a raison de dire à chacun ses goûts sans espoir de réconciliation ou d’accord sur ce qui est beau ce qui implique qu’une certaine forme de violence soit inévitable comme je l’aï dit tout à l’heure soit il y à une communauté de coups un sens commun comme dirait quand tu es donc un apaisement des hommes dans la contemplation du bo mais dans ce cas il faut admettre du même coup que le goût ne dépend pas seulement de notre subjectivité et qu’ils répondent à une norme à des critères objectifs mais si c’est le cas quelle est cette norme du bo ou si vous préférez qu’est-ce qui pourrait définir le bo de manière universelle alors quelle est la position de quand exactement et qu’est ce qu’il nous apporte en termes de définition du bo d’abord il faut comprendre qu’avant le xviiie siècle que ce soit dans le cosmos des grecs ou dans la vision du monde propre christianisme au moyen âge on comprenait encore le beau comme une propriété intrinsèque des choses en clair on pensait que le bo était dans le monde lui même et dans les objets qui le constituent et non dans le regard que l’homme porte sur le monde c’est donc une révolution intellectuelle qui a eu lieu au xviiie siècle et qui a consisté à faire basculer le bo de l’objectif au subjectif c’est à dire à ne plus le considérer comme une propriété intrinsèque des choses mais à le définir désormais comme une émotion qui appartient aux spectateurs de la même manière du point de vue du créateur de artistes l’art qui avait jusque-là une fonction celle de représenter la perfection de l’univers où la grandeur de dieu prend son autonomie le créateur d’oeuvre qui n’était jusque là qu’un simple ouvrier anonyme et qui ne signait même pas ses oeuvres prend un statut nouveau celui du génie c’est donc dans ce contexte qui est celui d’un renversement de perspective où le bo n’a plus rien d’objectif que quand tu cherches à analyser le jugement de goût comme l’expression de la subjectivité à cet égard on peut parler d’une révolution comme je le disais laquelle se traduit par l’invention d’une nouvelle discipline qui est l’esthétique ice t 6 ans grec qui signifie sensibilité en clair le bo et désormais l’expression de la sensibilité et non le reflet d’un ordre cosmique ou de la création de dieu la question qui intéresse quand est donc de savoir comment se fait-il qu’à partir de la subjectivité et d’une expérience qui est la sienne en propre on puisse s’élever à l’universalité d’un coût partagé par tous et éprouvé une émotion universelle et pour résoudre ce problème quand propose quatre éléments précis il commence d’emblée par dire que le bo népal agréable mais une satisfaction libres étaient intéressés de l’esprit ce qui signifie que ce n’est pas parce que nous trouvons une chose belle que nous avons forcément envie de la posséder ou de la consommer sinon on passe à autre chose à une autre forme de jugement qui n’est plus l’esthétique mais l’agréable comme par exemple quand vous croisez une belle personne dans la rue vous pouvez la trouver belle sans éprouver du désir pour elle et si à un moment donné vous éprouvez effectivement du désir alors vous n’êtes plus dans le jugement esthétique mais dans le jugement de l’agréable et donc de la consommation du coup le beau et la satisfaction éprouvée par l’esprit l’agréable la satisfaction éprouvée par le corps ensuite deuxième élément comme la satisfaction de la beauté et désintéressé alors cela implique que tout le monde peut en faire l’expérience de manière libre c’est une expérience universelle et cela même pour quelqu’un qui n’a pas de connaissances particulières dans le moindre domaine le bo est donc universel mais sans concept c’est à dire sans critères sans normes sans rien qui le définissent à l’avant ce sans aucune recette l’intuition que nous avons de la beauté d’une chose déborde toujours tout concept toute connaissance et c’est pourquoi par exemple si vous essayez de dire pourquoi vous trouvez une chose belle vous n’y arriverez jamais le bourg anvers toutes les explications qu’on pourrait en donner il est comme un excès une richesse de sens et d’explications sans jamais se réduire à aucun d’eux se présentant toujours comme une abondance de sens comprenons que cela a pour effet très concrètement que quand nous sommes en présence de la beauté nous le savons mais dans le même temps nous sommes totalement incapable de dire pourquoi c’est beau nous la ressentons comme une certitude inexplicable mystérieuse et en même temps évidente c’est pourquoi aussi d’une manière générale quand nous croisons la beauté par hasard au détour d’une rue en entrant dans une pièce ou en sortant de chez nous dans une personne ou dans une chose elle nous prend toujours par surprise comme si nous n’avions pas été préparé à la rencontre et tout en étant certain qu’elle est là comme une sorte de vertige qui nous bouleverse et donne un sens au monde nous ignorons toute cette beauté mais le simple fait de la ressentir nous suffit amplement troisième élément s’il n’ya pas de critère pas de normes du pot pas de concept est donc pas d’origine déterminer il n’ya pas non plus de finalité comme si la beauté que nous ressentons nous la recension pour elle même mais sans but précis à l’êta elle même sa propre fin quand tu dis que c’est une finalité sans fin et par conséquent elle nous entraîne toujours vers des horizons infinis sans cesse renouvelé en clair on peut ne jamais cessé de s’extasier devant une même beauté un paysage par exemple et être toujours émerveillé par le spectacle de la nature comprenons bien ici que quand s’intéressent davantage à la beauté naturelle qu’est la beauté artistique et on pourrait à bon droit se demandait si le fait d’apprécier des oeuvres d’art n’exige pas une certaine forme de connaissance la beauté artistique et ce qu’il appelle la beauté adhérentes au sens où la beauté d’une oeuvre d’art ne fait que reproduire une réalité extérieure à elle est donc à adhérer à une norme à un modèle mais la beauté de la nature elle lui semble supérieur car c’est une beauté pure est libre c’est à dire qui ne reproduit rien et qui ne répond à aucune règle enfin quatrième élément quand nous portons un jugement de goût en l’occurrence quand nous disons c’est beau nous présupposons forcément qu’il existe un sens commun c’est à dire que tout le monde peut partager notre jugement que la chose est belle bien sûr il n’est pas du tout question de dire que tout le monde aime exactement les mêmes choses sinon cela n’aurait pas de sens mais simplement que quand on juge qu’une chose est belle on suppose toujours universel l’état dans lequel on se trouve subjectivement en clair on attend des autres qu’ils réagissent comme nous cette universalité supposé voire souhaité comme une promesse qui part de la subjectivité de la sensibilité c’est à dire de celui qui ressent l’émotion et la singularité l’expérience esthétique qui est la sienne en propre mais qui revendique l’universalité l’originalité la position de quand c’est que si ce jugement esthétique revendique l’universalité quand on dit c’est beau elle ne correspond pas pour autant à une connaissance mais un état d’ harmonie avec le monde comme si toutes mes interrogations mais désire ou mes craintes effacé en un sens je ne fait plus qu’un avec ceux qui m’entourent mais comment cela est-il possible la réponse c’est que quand on ressent une émotion esthétique toutes nos facultés en l’occurrence notre entendement et notre imagination s’organise dans un libre jeu où elles ne sont plus en conflit l’une avec l’autre et où elle se réfléchissent comme dans un jeu de miroirs l’une répondant à l’autre c’est ce que quand appel un jugement réfléchi sans lequel n’est possible que dans l’expérience esthétique d’un côté l’entendement qui est la faculté de connaître cesse son activité tout en étant satisfaite de ne pas pouvoir connaître car elle est soutenue par l’imagination qui est la faculté de dépasser la connaissance et d’exprimer sa liberté laquelle ne rencontre plus de limites d’une manière générale et dans la vie de tous les jours si on peut dire les deux s’opposent plaçant toujours l’homme en contradiction avec lui-même c’est-à-dire entre son désir de connaître et donc de réduire le monde aux lois de la nature et dans le même temps son désir de s’en libérer dans l’expérience esthétique cette contradiction n’existe plus de sorte que la nature elle-même et ses lois nous apparaît sous un angle différent l’expérience esthétique permet la réconciliation nos facultés comme si elle se réfléchit c’est les unes les autres dans un libre jeu pour réconcilier de manière quasi miraculeuse le sensible et l’intelligible c’est ainsi qu’on passe d’une expérience singulière à l’universalité du jugement de goût en clair quand on éprouve cette émotion esthétique face à la beauté de la nature on ne cherche plus à la connaître encore moins à la comprendre dans son fonctionnement comme le ferait un scientifique par exemple mais on la regarde dans ses formes ses couleurs et ses sons d’une certaine manière on redevient un enfant qui voit les choses n’ont pas dans leur utilité ou leur raison d’être mais qui les contemplent pour elles mêmes dans leurs formes pures camp explique qu’il y a une différence dans la façon dont newton et au maire voit le monde et c’est la différence qui existe entre la science et l’art quand on dit le monde à la manière du scientifique on en a encore rien dit c’est ainsi par exemple que l’on peut comprendre la théorie de newton et tout en expliquer et qu’on ne peut rien dire du génie d’homère qui ne se réduira jamais à une simple analyse la beauté de ces verres échappe à toute explication est donc encore une fois à toute connaissance on voit bien que la beauté est libre en ce sens et qu’elle nous échappe comprenons que pour quand on ne peut parler de génie quand art et que le génie et la faculté de ceux qui parviennent à voir dans la nature des lois que personne n’avait encore vu en ce sens le génie est celui qui parvient à nous donner le sentiment que ce qu’il fait est le fruit de la nature et non d’une technique si bien que devant une oeuvre génial on a le sentiment que c’est simple et naturel que les formes en peinture ou en musique par exemple vont de soi il nous fait oublier le travail c’est à dire la technique qu’il a mise en oeuvre l’oeuvre génial et donc celle qui nous fait oublier qu’elle est une oeuvre pour mieux nous donner le sentiment de la nature alors pour expliquer ça quand tu prends l’exemple du rossignol si vous vous promenez dans la nature et que au hasard de votre marche vous entendez le champ d’un rossignol vous en éprouveraient à un ravissement mais si quelques instants plus tard vous découvrez que c’était un imitateur cacher derrière les arbres qui vous a dupé vous serez déçu pourquoi parce qu’il faut que l’harmonique nous ressentons face à la beauté soi ou au moins nous apparaissent comme naturel sinon l’émotion esthétique la beauté disparaît du coup dès que l’art se rappelle à nous en tant qu’art ou si vous voulez des convois qu’il s’agit d’une technique l’effet est perdus c’est un peu comme si les coutures derrière l’habit devenait visible et voilà que nous sommes à ce stade peut être arriver à ce qu’il ya de plus essentiel à comprendre dans le propos de quand et qui est que s’il est si important que la beauté nous semble naturel c’est parce qu’au sein de la nature c’est à dire dans le règne des lois du déterminisme il y a paradoxalement la possibilité de faire l’expérience de la liberté ou en d’autres termes dès que l’on cesse de regarder le monde comme un simple mécanisme où tout est parfaitement prévisible en fonction des lois de la nature et qu’on le voit sous un angle esthétique alors c’est que la nature nous signale la possibilité notre liberté si vous préférez éprouvé une émotion esthétique c’est s’échapper être libre et donc grâce au sentiment esthétique que m’offre la nature grâce à ce petit miracle d’une certaine manière où tout concorde pour me faire ressentir la beauté je peux y découvrir un sens qui n’a rien à voir avec la connaissance mais avec le fait d’être libre et du coup cela veut dire que l’émotion esthétique nous permet d’entrevoir notre dimension morale pourquoi moral et bien parce que la liberté c’est d’avoir le choix de faire le bien et du même coup de ne pas nous réduire à nos déterminisme naturel à nos passions nos désirs et donc nous élever au dessus de la nature être libre c’est donc assumer sa dimension morale or par l’émotion que vous ressentez c’est comme si la nature vous laisser entrevoir au plus profond de vous même la condition qui est la vôtre c’est à dire celle d’un être libre ce qui est à la fois merveilleux grandiose même mais aussi terrible parce que cela vous renvoie à ce que quand tu appelles la destination morale de l’homme ou pour le dire encore autrement le bo laisse place au sublime quand le beau est un émerveillement et une harmonie le sublime c’est un frisson face à ce à quoi nous invite la liberté humaine c’est le saisissement qui nous prend quand on est mis face à la responsabilité écrasante à laquelle nous engage cette liberté le sublime c’est le frisson face à la grandeur de la condition humaine alors cela veut dire assez simplement qu’aucun phénomène naturel même les plus violents quand tu prends d’ailleurs de nombreux exemples comme les volcans les ouragans les tempêtes les océans les éclairs ne sera jamais aussi fort que la liberté de l’homme ces phénomènes pourront tuer des individus mais ils ne pourront rien changer à quelque chose qui est encore plus grand que et qui est le fait que l’homme est capable de mourir pour sa liberté d’une certaine manière nous sommes attirés par ces phénomènes et nous éprouvons du plaisir à les regarder à condition que nous soyons nous mêmes en sécurité et cela même s’ils nous font ressentir notre petitesse physique et notre finitude mais dans le même temps paradoxalement il nous renvoie à notre destination morale laquelle est infini grandiose est plus grande que tous les déchaînement de la nature elle-même en clair l’homme reste plus grand que tous ces phénomènes car il est libre au point de vaincre ses propres peurs et de mettre sa vie en jeu notamment au nom de la liberté autrement dit l’homme est cet être dont la condition le conduit toujours à aller au-delà de ce qu’il est le ressentir c’est le beau l’affronter c’est le sublime merci à tous et à très bientôt sur cosmo

Laisser un commentaire

creer-un-site-internet-pro.com© All rights reserved. Mentions legales.