Qu’est-ce qu’un CV efficace ?

Qu’est-ce qu’un CV efficace ?

Ou héberger son site gratuitement ? Les meilleurs hébergements web gratuits (Comparatif 2022) Quel est le synonyme de la confiance ? certain, digne de foi, fiable, honnête, intègre, loyal, sérieux, sûr. Contraire : suspect. Comment percer sur TikTok en 1h sans montrer sa tête ? Comment percer sur TikTok ? Comment savoir si un homme est sous le charme ? 11 signes qui montrent qu’il est sous votre charme Qu’est-ce qui attire dans un CV ? Il est indispensable d’indiquer certaines informations personnelles dans un CV : votre identité (nom, prénom, âge, date de naissance) ; vos coordonnées (lieu de résidence, numéro de téléphone, adresse e-mail) ; si vous conduisez et disposez d’un véhicule, indiquez-le si le poste visé le requiert.9 sept. 2020


Vous devez créer un CV professionnel. Alors le réflexe, c’est quoi ? Eh bien,   que l’on soit étudiant sans expérience, jeune diplômé débutant ou candidat expérimenté,   le réflexe pour faire un CV, c’est de s’installer dans son canapé et de taper sur google « créer un   cv en ligne gratuit » . On trouve un modèle de CV avec un template simple ou original, facilement   modifiable, et après on a juste à remplir ce cv, à le télécharger, à l’imprimer, et zou,   en moins de 10 minutes, sans inscription, sans rien payer, alors que le café est encore chaud,   on a rédigé un CV parfait ? Bye bye Pôle Emploi !? Hop hop hop… pas si simple ! Je suis Yves GAUTIER, coach emploi, spécialiste de la rédaction de CV et de lettres de motivation.   J’ai aidé plusieurs centaines de clients à rédiger des CV qui décrochent des entretiens d’embauche. Dans cette vidéo, vous allez découvrir 10 erreurs   qui envoient directement votre CV… à la poubelle ! Par exemple, vous découvrirez le CV «  arbre de Noêl »,   le CV « Clone » le CV « en copeaux » ou bien encore le CV « KO TECHNIQUE » J’avoue,   j’ai un faible pour l’erreur n°9, le CV CLONE. Cette erreur là, personne ne la voit venir ! Alors pourquoi-est-il important de connaître les 10 erreurs à éviter sur votre CV ? Eh bien, pour répondre à cette question… rentrons dans la tête du recruteur. Voici Aline, chargée de recrutement. Pour une offre d’emploi, en moyenne, elle reçoit entre 50 et 150 candidatures. 50   réponses ou moins, pour des postes techniques assez spécialisés. 150 réponses ou plus,   par exemple pour des postes en communication. Aujourd’hui, la mission d’Aline, c’est de faire un   premier tri parmi 60 CV. Alors elle fait ses calculs, « 60 CV, 10 minutes par CV,   600 minutes, soit 10H. 5 minute par CV, 5 heure. Une minute par CV, une heure. » Alors, elle rentre dans une logique d’élimination. Elle élimine les CV   qui présentent des erreurs flagrantes, dans la forme ou le contenu. Elle se dit « à la fin,   les bons CV vont surnager ». Et quand elle a réduit le nombre de CV, elle appelle son   boss et lui dit « Le premier tri des CV est terminé. Je vous envoie les 6 que j’ai retenu. » Le problème, c’est que parmi les 54 CV qui sont partis à la poubelle,   il y avait surement de bons candidats. Ces candidats se disent « J’ai la formation,   j’ai les compétences, mais je n’ai pas d’entretiens d’embauche, pourquoi ? Pourquoi ? » Eh bien… voilà pourquoi ! Ces candidats ne connaissent pas les   codes du CV. Alors pour eux, la partie est terminée avant même d’avoir commencé. Le recruteur est un peu comme le méchant flic qui cherche des incohérences dans le témoignage d’une   personne en état d’arrestation. Attention, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous ! DANS LA PHASE 1 du processus de recrutement, le recruteur se focalise sur les mauvais CV,   pour les éliminer. Il trouve une erreur, le CV part directement à la poubelle. Au revoir, merci,   vous ne reviendrez pas en deuxième semaine ! Pourquoi ? parce qu’il a trop de CV devant lui. DANS LA PHASE 2, le recruteur a devant lui une pile de CV « sans   erreurs ». Il respire un grand coup, se détend. Là, il cherche à savoir si   le profil du candidat colle avec la liste des compétences recherchées pour le poste. Là, le recruteur se met dans le rôle du bon flic,   le flic à l’écoute, qui veut comprendre, donne de l’espoir. Vous connaissez le topo. Est-ce que l’histoire s’arrête là ? NON. Il y a aussi une phase 3,   dont certains recruteurs n’ont même pas conscience. Cette phase numéro 3, c’est ce que j’appelle la phase «  exotique. » Je vous en parle dans   l’erreur du CV CLONE. Cette phase exotique va vous surprendre. Mais, chaque chose en son temps… Donc, pour être reçu en entretien d’embauche,   vous devez d’abord passer la phase 1, et ne pas commettre d’erreurs dans votre CV. Voila pourquoi il est important de connaître les 10 erreurs que je vais vous présenter maintenant. A noter que, pour chaque erreur,   vous aurez également des exemples de solutions. Cadeau de la maison ! Erreur n°1, le CV arbre de noël. Quand on découvre ce type de CV,   ça clignote dans tous les sens, ça se disperse. On a l’impression   que chaque partie du CV crie « par ici, par ici, regardez par ici ! » A quoi reconnaît-on le cv arbre de noël ? Différents signes. Souvent il s’agit d’un CV sur 2 colonnes, avec parfois une colonne, voire 2, en couleur. Avec   2 colonnes, le recruteur ne sait pas forcément par où commencer. Par ailleurs, Il a du mal à   trouver l’information qui l’intéresse. Par exemple, où se trouve la partie formation ? Souvent dans ce type de CV, il y aura du texte sur   un arrière-plan de couleur. Ce qui rend la lecture parfois difficile. Aussi,   si ce CV est imprimé sur une imprimante en noir et blanc, le texte devient carrément illisible. Autre classique, les compétences présentées avec des barres. Alors,   en principe les barres sont censées simplifier la lecture, en donnant un côté plus visuel…   Le problème c’est que beaucoup de recruteurs s’arrachent les cheveux. Oui, je vois bien la   barre, mais qu’est ce que le candidat sait faire avec powerpoint au juste ? Mystère ! Aussi, sur ce type de CV, on note la présence de nombreux gris-gris visuels,   comme par exemple des pictogrammes pour représenter les sports pratiqués. C’est ça le CV arbre de noël, un CV trop riche visuellement,   qui sature le recruteur d’informations. Maintenant, faut-il abandonner complètement les CV design ou originaux et bien NON,   j’y reviendrais dans quelques instants et je vous proposerais une alternative. En résumé, quel est le problème des CV « arbre de noël » ? Eh bien j’en vois 2. Problème n°1 : si ce CV reste relativement sobre, il pourra faire l’affaire. Le problème   c’est que ce CV sera lu par le recruteur après une quinzaine de CV du même type,   à un moment où le recruteur est fatigué de chercher l’information. C’est un peu comme   une touriste qui se promène dans un souk, et se fait interpeller par 15 marchands de tapis. Au   16 ème marchand, la touriste n’a plus la même patience… même si elle est a envie d’acheter. Problème numéro 2 des CV graphiques ou design,   c’est que ces curriculum vitae sont difficiles à lire par les logiciels de recrutement. On appelle ces logiciels ATS, applicant tracking system. Selon une étude APEC,   27 % des entreprises en France sont équipées d’un ATS. Le taux d’équipement monte à 68 %,   pour les entreprises de plus de 5000 salariés. Déjà qu’un humain a du mal à comprendre ce   que signifie exactement des barres de couleur… alors, pensez, un logiciel ! Alors, qu’est ce que je recommande ? La sobriété. Un CV sur une seule colonne. Une seule police de caractères. Deux couleurs au maximum. Et puis des parties bien identifiées,   séparées par des traits. Expérience / Formation/ Logiciels /langues /divers. QUESTION : Faut-il laisser tomber le CV original ou design ? Eh bien ma position a évolué sur   le sujet. Je pense que pour certains métiers, comme la vente, le marketing, la communication,   le recruteur attend un CV qui visuellement soit plus travaillé. Maintenant si vous êtes   infirmière ou contrôleur de gestion, un CV original pourrait s’avérer contre-productif.  Pour moi, une alternative, le bon compromis, c’est une entête de CV plus travaillée, avec un corps   du CV, notamment dans la partie « Expérience » qui soit sobre, sur une colonne, sur fond blanc. En résumé, se dire « je vais attirer l’attention du recruteur avec un CV   original » ça ne fonctionne pas si on apporte pas à l’intérieur du CV des compétences spécifiques. De ce fait, il n’est pas forcément nécessaire de se lancer dans la rédaction d’un CV complexe   en utilisant photoshop ou powerpoint. En effet, le critère à privilégier, c’est la lisibilité. Souvenez vous d’Aline, notre recruteuse,   elle a besoin de trouver en moins d’une minute l’information qui l’intéresse. Erreur n° 2, le CV fiche de poste : Là, on a l’impression que le candidat a collectionné   dans un classeur ses fiches de postes, et c’est contenté de les recopier dans un CV. Résultat : des descriptions très plates, qui n’accrochent absolument pas le recruteur. L’idée à garder en tête, c’est que votre CV ce n’est pas un historique   de vos postes. Non. Votre cv, est un historique de vos résultats,   qui doit montrer la valeur ajoutée que vous avez apporté à telle ou telle entreprise. Découvrons deux exemples avant/après. Premier exemple, exemple pour un commercial. Donc là, on a un CV très plat. Surtout pour un commercial. Il y   a quelque chose qui manque. Ce sont les chiffres. Pour un recruteur,   c’est un énorme drapeau rouge. Voyons comment rédiger un CV plus efficace. Alors, on le voit, la première astuce c’est de mettre des chiffres dans votre CV. Les   chiffres permettent de vous situer. Aussi, détail technique, sur un CV   les chiffres attirent l’oeil. Le recruteur aura donc plus envie de parcourir votre CV. Et là, vous savez quoi ? J’entends la petite voix dans votre tête, la petite   voix qui dit «  Ah bah oui Monsieur GAUTIER, mais moi, dans mon boulot, il n’y a pas de chiffres,   il n’y a pas vraiment de chiffres, alors comment je fais pour rendre mon CV plus accrocheur ?   Hein, le grand coach emploi, là… on l’entend plus, hein !? Je suis l’homme de tous les défis. Deuxième exemple, pour une auxiliaire de puériculture. Donc, là, on est en plein dans le CV «  Fiche de Poste » il s’agit simplement d’une définition du   métier d’auxiliaire de puériculture, n’importe quelle auxiliaire pourrait écrire ça sur son   CV. Par ailleurs, il est difficile, c’est vrai, de caser des chiffres dans ce contexte. Voyons comment faire pour rendre ce CV plus accrocheur. Dans la version « après » la candidate ne reprend pas les fondamentaux de son métier,   qui sont supposés acquis. Non, elle se concentre sur les éléments plus originaux. Par exemple,   elle met en avant sa pratique de la méthode Montessori,   pédagogie qui n’est pas si fréquente pour les enfants de moins de 3 ans. En résumé, pour éviter le CV « fiche de poste » la question à vous poser c’est :   « Quelles sont les expériences qui me démarquent, et que je pourrais mettre en avant ? » Erreur n°3, le CV dans les nuages. Le candidat n’a pas de cible particulière. C’est comme si il envoyait une flèche das les nuages. Première erreur, le CV sans titre, oui, ça arrive. Alors là, c’est direct à la poubelle,   le recruteur n’a a pas envie de passer son temps à deviner   pour quel poste vous aimeriez travailler dans son entreprise. Deuxième erreur, un titre difficile à trouver : un titre en tout petit, un titre sur le côté,   un titre dans une police de caractères peu lisible… Déjà, ça fatigue le recruteur,   et puis ça lui donne un sentiment bizarre. Comme si le candidat n’assumait pas vraiment   qui il est,son parcours. Donc c’est un drapeau rouge, pour le recruteur. Troisième erreur, un titre qui ne colle pas à l’offre. Alors, il ne s’agit pas forcément   de faire un copier/coller en prenant le titre de l’annonce et en le mettant sur le CV. On peut le   faire… mais parfois, on peut jouer un petit peu, élargir un petit peu, prendre d’autres termes.   Mais si les deux intitulés sont très distants, le recruteur se dit : « C ‘est une erreur,   je ne lis pas ce CV. » Donc, attention, ayez un titre ciblé par rapport à l’offre. Quatrième erreur, alors là c’est une erreur très bizarre pour moi, que je rencontre de temps en   temps… C’est le candidat, par exemple, qui postule pour être commercial chez… Leduc. Et,   en tête de CV, dans le titre, il va marquer « Commercial, société Leduc » alors qu’il   n’est pas dans cette société… ça, c’est le genre de truc que l’on ne fait pas. Tant qu’on   est pas dans la société, on ne marque pas le nom de la société sur le CV. Donc, ça c’est   une erreur bizarre, qu’il faut éviter, c’est vraiment quelque chose qui ne se pratique pas. Cinquième erreur, c’est un titre ambigu. Par exemple, le candidat va écrire :   « commercial terrain ou sédentaire. » Alors, le problème, c’est que le recruteur,   il fonctionne avec des cases. C’est soit terrain, soit sédentaire. Donc là, on peut avoir intérêt à   faire deux CV, un CV commercial terrain, un CV commercial sédentaire. Ou alors on peut faire   simplement « Commercial, spécialité produits techniques » et puis après le recruteur si   il a besoin d’un commercial sédentaire ou d’un itinérant, et bien il fera son choix. Sixième erreur, qui me fait toujours rire, c’est le nom du candidat en énorme,   avec l’intitulé du poste en toute petit. Alors oui, le piston,   ça existe, et si vous portez un nom de famille prestigieux, vous serez peut-être recruté sur   votre seul nom. Le piston peut jouer. Mais, en règle générale, on est recruté   sur ses compétences. Donc, évitez le nom en énorme, et l’intitulé du poste en tout petit. Septième erreur, c’est l’absence de sous-titres. Alors, l’idée, c’est quoi ? C’est d’avoir un titre   ciblé sur l’offre, et deux, trois sous-titres qui vont élargir et permettent de caser des mots clés. Le titre, c’est le point de contact numéro 1 entre   votre CV et le recruteur. Il ne faut pas se louper ! Erreur n°4 le CV « Ma vie, mon œuvre. » Ce CV comporte des éléments personnels,   comme « Marié, 2 enfants  » Ces éléments personnels mettent mal à l’aise le recruteur, par ailleurs,   ils donnent un côté un peu vieillot à votre CV. Evitez également de mentionner votre âge,   car pour certains recruteur, l’âge est un facteur très discriminant. Par ailleurs, si vous voulez changer de région, ne mentionnez pas forcément votre adresse postale.   Un exemple, vous habitez à Grenoble et vous postulez pour un emploi à Arras, dans le Pas   de Calais. Mentionner une adresse à Grenoble sur votre CV pourrait refroidir le recruteur ch’timi,   qui pourrait avoir des scrupules à vous faire déplacer de 775 kilomètres. En résumé : pas d’éléments personnels sur un CV Erreur n°5, le CV en copeaux. Alors, le CV en copeaux, c’est quoi ? C’est un CV avec des durées de postes   extrêmement courtes : deux mois ici, trois mois par là,   un CDD de l’intérim… Résultat on a un CV extrêmement découpé. Le problème, c’est que c’est un CV qui souvent est très long, trop détaillé,   avec des mentions qui se répètent. Donc, c’est un CV qui est pénible à lire. Par ailleurs,   en voyant cet aspect découpé, le recruteur se dit « Ah, ça, c’est un candidat instable ! » Alors, quelles sont les solutions ? Deux solutions principales. Première solution, si vous avez occupé les mêmes fonctions dans différentes sociétés,   vous pouvez les regrouper sous un seul intitulé. Deuxième solution, si vous avez progressé dans la même société, vous pouvez par   exemple écrire : Contrôleur de Gestion puis Responsable Consolidation, telle société. Voyez le principe ? On va regrouper des intitulés. Par rapport à ces techniques,   il n’y a pas de règle absolue. On pourra avoir tendance, par exemple si c’est des postes assez   anciens,à compacter deux ou trois postes sur un intitulé. Si c’est plus récent, on le fera   moins. L’idée, c’est, quand on commence à avoir un CV qui visuellement est fragmenté,   il faut chercher des solutions. Pour que le recruteur puisse avancer rapidement dans votre CV. Erreur n°6, Le CV percé, c’est quoi ? C’est un CV qui comporte des trous. Un trou,   c’est une période sans activité de plus de 6 mois. Alors qu’est ce qu’on fait, pour combler ces trous ? Pour les postes anciens, on va dire, antérieurs à 7 ans : mettez juste les années. Si vous avez   été au chômage pendant un an, il y a 12 ans, parce que vous avez eu des problème de dos,   bon, voilà… on peut noyer ça avec des intitulés en années. Deuxième astuce, c’est de regrouper plusieurs postes.   Une astuce qu’on a découvert dans le chapitre précédent. Donc ensuite, pour combler les trous, différentes astuces,   on peut parler des formations qu’on a suivi, ça peut être des formations en ligne,   on peut parler d’un bilan de compétences qu’on a effectué, on peut parler d’un projet de reprise   d’entreprise, un projet associatif, un projet personnel, comme la construction d’une maison. Combler les trous dans un CV, c’est du cas par cas, mais ce qui est important,   c’est que, si vous écrivez quelque chose dans votre CV,   vous devez pouvoir le développer en entretien d’embauche. Parce que si le recruteur creuse et   s’aperçoit que bon, vous l’avez baratiné, ça fait quand même « mauvais genre. » Erreur n°7 Le CV Trip d’ego. Alors ce CV comporte des mentions du style :   « A l’écoute, proactif, dynamique, tenace, esprit d’entreprise, etc. » Bon, en résumé   le candidat dit : « Je suis quelqu’un de formidable, mais je reste modeste. » Alors, personnellement, je ne vois pas l’intérêt de mettre des qualités sur   un CV. Ces qualités sont plutôt à démontrer face au recruteur. Tout ça, ça reste de l’auto-promotion, hein, on est d’accord ? Erreur n°8 le CV au microscope. Cette erreur sur le CV consiste   à citer des éléments totalement anecdotiques. Un endroit ou cette erreur est très fréquente, c’est dans la partie formation. Alors là, l’erreur typique, c’est le candidat qui va citer une obscure formation qu’il   a suivi il y a plus de 10 ans. Cela donne quelque chose dans le genre : 2011 Formation « Communiquer et convaincre au quotidien  » Institut Igor Marowski, Paris Là le recruteur se dit «Igor Marowski ? Connait pas ! Et   puis après le recruteur pense «  Si ce candidat mentionne cette formation d’il   y a plus de 10 ans, c’est qu’il ne se passe rien dans sa vie ! » La formation continue fait partie de la vie normale en entreprise. Donc, citez les formations   récentes, qui apportent une véritable valeur ajoutée par rapport au poste que vous visez. Par exemple, si vous êtes cariste et disposez du   CACES ou bien encore si vous êtes sauveteur secouriste au travail. Autre endroit ou cette erreur du CV au microscope est fréquente,   c’est dans la partie « Divers » ou « Centres d’intérêts » Ne mentionnez pas les activités courantes, comme la lecture,   les activités entre amis, ou bien encore les voyages. Mon conseil, présentez sur votre CV des activités assez originales,   ou qui demandent une certaine implication personnelle. Par exemple, vous êtes ceinture noire de judo. Ou bien vous pratiquez une activité peu courante,   comme le parapente. Ou bien vous êtes impliqué dans une association,   par exemple de soutien scolaire. A retenir : si vous mentionnez des éléments anecdotiques, le recruteur a le sentiment que   vous ne savez pas aller à l’essentiel. Donc, dans certains cas, il vaut mieux   ne pas mettre de case « divers » ou « centres d’intérêt » plutôt que d’écrire des banalités. Erreur n°9, ma préférée, le CV clone. Cette erreur est très difficile à   détecter et peut vous suivre pendant l’ensemble du processus du recrutement,   voire vous faire éjecter quand vous vous retrouvez en short list ! Revenons… un peu en arrière. En introduction,   je vous parlais des 2 phases à traverser pour votre CV. Phase 1 : la phase du mauvais flic,   où le recruteur cherche des erreurs sur la forme ou sur le fond. Le CV clone passe t’il cette phase ? OUI Phase 2 : la phase du bon flic, ou le recruteur cherche dans   votre profil des éléments qui collent avec les compétences qu’il recherche. Le CV clone passe-t-il cette phase ? OUI Résultat, le recruteur va recevoir ce candidat. Pourquoi ? Parce qu’il rentre dans les cases. Son CV est le clone exact de l’annonce. MAIS c’est tout. Et c’est ça le problème. En un sens, le recruteur reçoit le candidat par obligation,   sans envie particulière de le rencontrer. Pourquoi ? Parce que sur le plan rationnel, ça passe,   mais pas sur le plan émotionnel, bah, c’est BOF ! Le recruteur n’a pas accroché sur ce cv. Il faut que je vous parle maintenant de la phase exotique. En fait, dans la sélection   des CV il n’y a pas 2 phases, il y en a 3. Et la 3ème phase, c’est cette fameuse phase exotique. Oui, le recruteur a fait la liste des compétences qu’il recherche. Maintenant,   sans le savoir, sans en être vraiment conscient,   il attend quelque chose en plus, la bonne surprise, la note d’exotisme. Et si vous avez cette chose en plus sur votre CV,   alors là le recruteur aura vraiment envie de vous recevoir. Ce sont les autres candidats   qui joueront le rôle de faire-valoir et se feront éjecter en short list ! Alors, comment faire pour ne pas tomber dans l’erreur du CV clone ? Eh bien, il faut rentrer dans cette logique exotique. Par exemple, vous parlez une langue rare, ou vous avez une expérience significative à l’étranger. Vous maitrisez le marketing web, par exemple, vous avez déjà fait de la publicité sur internet. Vous avez une double compétence, par exemple technique et juridique. Autre exemple, vous disposez d’un réseau étendu,   dans un marché particulier, ou sur une zone géographique. A noter que cette note d’exotisme peut très bien n’avoir aucun rapport avec vos   fonctions. Par exemple, vous postulez pour être comptable dans une PME,   imaginons que vous maitrisez le tournage et le montage vidéo… ça peut intéresser un   recruteur qui va se dire « Voilà, j’ai besoin de faire des clips vidéos de présentation de   mes produits, si le comptable peut me faire ça gratis, c’est toujours ça de gagné ! » Au final, les décisions ne sont pas toujours rationnelles. Il faut savoir mettre en   mouvement l’imagination du recruteur. Pour sortir de la logique du CV Clone,   la question à vous poser, c’est donc ça : « Qu’est ce que j’amène de différent,   pour que le petit hamster commence à tourner dans la tête du recruteur ? » Alors, l’astuce du coach (c’est moi!). Si vous avez du mal à trouver cette note exotique,   ce que je vous recommande, c’est d’aller sur Linkedin et de regarder des profils qui sont   assez voisin du vôtre : même poste, même région. Et là, l’idée, c’est de repérer,   chez vos concurrents, si il y a des choses qui les démarquent, si il y a des angles qu’ils mettent   en avant. Et peut être qu’après, vous allez vous former, vous allez modifier un petit peu la façon   de vous présenter. Rappelez-vous, votre CV n’est jamais lu tout seul, il est lu en comparaison avec   d’autres CV. Voilà pourquoi il est important de savoir ce que vous concurrents proposent,   cela va vous permettre de vous différencier, et d’accrocher l’imagination du recruteur. Erreur n°10, le CV KO Technique. Alors, c’est plutôt une erreur de débutant,   mais elle peut également toucher des confirmés… le CV KO Technique,   c’est le CV qui est envoyé au format Word. Vous travaillez sur PC, vous avez fait un CV au format word. Bah,   le problème, c’est que le recruteur, lui,   travaille sur Mac… Il ouvre votre CV au format word, et ça part dans tout les sens. Donc, règle d’or, envoyez toujours votre CV au format PDF ! Le logiciel   gratuit Open Office vous permet de créer facilement des PDF. En conclusion, dans un marché de l’emploi tendu,   disposer d’un CV efficace, qui décroche des entretiens d’embauche, est un véritable atout. Maintenant, le problème, c’est que quand on commence à rédiger son CV, on peut y passer   beaucoup de temps, et à un moment, on ne le voit même plus, on n’est plus objectif. Et c’est là que l’oeil d’un professionnel du CV peut faire toute la différence,   que ce soit pour rédiger votre CV, votre lettre de motivation ou votre profil Linkedin. Je suis Yves GAUTIER, coach Emploi. Pour accéder à mes kits CV et lettre de motivation,   pour accéder à mes programmes de coaching, les liens sont dans la description. Merci, à bientôt, et bonne chance pour vos entretiens !

Laisser un commentaire

creer-un-site-internet-pro.com© All rights reserved. Mentions legales.