Wird web de kostenpflichtig?


française du digital du digital College on ne recrute pas l’élite on la forme [Musique] bonjour à tous si vous nous rejoignez à l’instant vous êtes en direct vision 4 télévision pour suivre votre émission de débat dominical émission de la rédaction centrale de vision 4 Télévisions qui vous replonge au cœur des grands sujets qui ont marqué l’actualité de la semaine au Cameroun en Afrique et partout dans le monde et pour comprendre les débats qui seront ou alors les sujets qui seront au centre des débats de ce dimanche mesdames messieurs je vous suggère d’abord de regarder ce sommaire signé Hippolyte Nama [Musique] ça bouge sur l’ensemble du territoire national le microcosme politique est en plein évolution l’appareil gouvernemental vibre les rapports entre les personnalités sont très tendues les tensions sociales montent en puissance le premier chapitre fait découvrir les conflits à ciel ouvert au sein des formations politiques des batailles où chacun veut imposer sa suprématie ou sa ligne des défis se donne la distance et sur des plateaux de débat le deuxième chapitre va au cœur du malaise administratif le système de gestion précontesté de certaines administrations publiques dans notre pays les multiples greffes enregistrées sur l’ensemble du territoire national en disant le secteur éducatif avec ces mouvements au TS et OTA le transport aérien avec ses cinq grands syndicats stta syntaxe le secteur de la santé connaît des grands et permanentes de ce médecin l’éternel rififie dans le milieu du droit d’auteur les multiples scandales financiers sont devenus amplifier cette situation la gestion des fonds dédiées aux préparatifs de la carte Total énergie Cameroun 2021 la gestion des fonds de la lutte contre la pandémie à covid-19 avec des différentes plateformes logées au secrétariat général la présidence de la République les Camerounais se demandent pourquoi des personnalités soupçonnées et susceptibles d’être coupable ne sont pas inquiétés les personnalités y compris de haut commis de l’État secret de chignon à travers des personnes ayant tabourré l’étoffe des défenseurs et considérer dès lors comme chargé des missions bref la situation sociopolitique est très tendue au Cameroun en ce moment qu’elles peuvent être les véritables mobiles de cette situation les dirigeants ont-ils un agent d’attacher un remaniement ministériel pourrait-il décrisper le climat en question autant de questions pour votre thématique central club de Lite ce dimanche planche sur le dossier en pose accu un grand fait à défray la chronique cette semaine la lettre du directeur l’hôpital régional de Bafoussam qui est Touraine une caution de 50 000 francs Cfa avant toute prise en charge d’un patient dans ses structure hospitalière sortie recadrée par le ministre la santé publique malachimana Oda à travers une lettre qui rappelait les dispositions liées à la politique d’humanisation des soins prescrits par le chef de l’État au même moment le mini santé lui demandait de rapporter cette circulaire que relais le directeur va signer une deuxième lettre qui vient battre en brèche la première sortie 3 lettres envahissent la toile que cache la caution de 50 000 francs exigé au patient c’est la grande interrogation sur le plateau ce dimanche intellectuel en politique et bien d’autres croise le verbe [Musique] ils sont déjà installés sur ce plateau au moins c’est 80% de nos panels à l’internat toujours Larivée de Dieudonné et son bas notre consultant on va d’abord très rapidement accueillir ceux qui sont déjà sur ce plateau d’abord Dominique Yam Timba bonjour bonjour monsieur billon merci d’avoir accepté notre invitation surtout d’avoir faire le déplacement de Douala pour répondre de votre présence sur ce plateau bah écoutez c’est quand on doit parler avec ses compatriotes on fait quand même ce petit effort merci d’avoir accepté notre invitation vous êtes écrivain vous êtes également reconnu pour vos positions panafricaniste au Cameroun merci d’être avec nous ce dimanche en face de vous également Jean-Marie Fomo bonjour comme bonjour bonjour oui merci de votre invitation je salue les téléspectateurs des visions 4 et je salue le panel je demande toujours à la jeunesse camerounaise des tours rendez-vous de l’éveil de conscience parce que c’est aussi ça le rôle que je mène depuis 12 ans en tant que leader de politique nationale leader vous êtes leader leader politique national votre partie c’est la Renaissance la Renaissance sociale des nombres qui a vu le jour en 2010 la tutelle du ministre l’administration territoriale marafat mais on ne vous voit pas trop sur le terrain sur quelle base vous vous fondez pour dire que vous êtes leader je vais vous expliquer le leadershysme c’est pas le terrain la vision portée par le RDPC de faire la politique je la conçois pas la politique c’est pas d’aller de tous les sens parce que nous savons qui vote qui ne vote pour Cameroun on a 26 millions d’habitants mais on a 7 millions d’électeurs ils ne sont pas dans les 10 régions alors arrêtez vos histoires de terrain moi je conçois pas ça je suis vers la quête de la deuxième l’adhésion politique je suis un idéologue je suis depuis Dieu idéologique socialiste on ne fait pas la politique sans adhésion nous avons un problème de manque d’adhésion au Cameroun mais nous croyons que les soutien affectifs deviennent des politiques non formation politique adhérents ma formation je m’explique pas ça j’ai besoin j’aurai à mes yeux j’aurais à m’exprimer vers des journalistes à partir de 2024 lorsque je vais atteindre l’objectif de la deuxième l’adhésion pour moi l’adhésion a une idéologie ou à une formation politique ma formation politique et de culture idéologique et lorsqu’on adhère à la rsdc on adhère à la vision porteuse normalement guta ce que je vis au Cameroun depuis 12 ans ce que les soutiens des hommes je veux des gens qui portent un rêve qui porte un projet de société et c’est ça j’appelle la décès d’accord et nous nous sommes dans ce combat depuis 2 ans et nous avons dit que nous fermons les portes en 2024 et nous ferons un bilan auprès des médias parce que nous avons convoqué une conférence de prêt pour dire voilà le nombre des hommes qu’on a et nous savons que si on va à l’élection en 2002 on peut avoir tel chiffre à l’élection présidentielle ce n’est pas le fait de faire du populisme aller dans les villages de gauche à droite faut m’en retard mais je suis en socialiste la politique est une ritualisme voudrait également que vous soyez auprès de ces villages là on fait des populations donc vous devez convaincre que vous suivez la population camerounaise son zombies et nous nous ne pouvons pas atteindre l’objectif sans passer par la vision je vous dis encore c’est la priorité de la politique aujourd’hui c’est la deuxième merci la priorité de la politique selon je vois comment le politologue sur le plateau esquisse quelques sourires il s’étend proclamé leader de l’opposition à travers la légende 2024 pour faire le bilan en face de vous donc le parti que vous avez indexé tout à l’heure son premier potentiel est sur ce plateau Benoît feu Dieu bonjour bonjour Monsieur Bruno bidon bonjour qu’on discutant de ce jour et bonjour à vos nombreux téléspectateurs vous avez compris que désormais vous avez en face de vous une formation politique qui contre le pion Rdpc sur le terrain non on essaie depuis je pense que le président fomogota et c’est déjà quand même essayé face au RDPC et lui même lycée qu’il a essuyé au bord de cette tentative d’insolence d’accord quatrième invité sur le plateau spectateurs à travers le monde et merci pour votre invitation ce dimanche merci surtout à vous d’avoir accepté notre invitation vous êtes politologue vous avez suivi hier la cérémonie de remise du Ballon d’or africain qui a été exhumé par la Fédération camerounaise de football personnellement j’ai pas suivi j’ai suivi ça plus ou moins en filigrane parce que j’étais j’étais en train de travailler parce que toute la semaine dernière j’étais occupé un coloc jusqu’à vendredi ce qui fait que j’ai mis des choses à l’écart nouvelle pensée panafricaine et je devais j’ai des choses à rattraper ce qui fait en sorte que j’ai pas pu suivre mais le peu que j’ai pu suivre à travers et Internet m’a révélé une chose simple c’est que on prend les mêmes on recommence tu as dit on se situe dans la suite logique de la gloriole personnelle parce que je vais vous dire vous vous avez suivi les ballons d’or mondiaux si on peut les appeler ainsi le ballon d’or dans ce monde Ballon d’Or mondial dernièrement vous connaissez le nom du Ballon d’Or Karim Benzema est-ce que spontanément pour nous deux noms du Ballon d’Or d’hier non et vous êtes comme 90% des Camerounais ce qu’on a retenu c’était le sacre d’un individu qui a organisé une histoire pour s’auto glorifier est-ce que vous connaissez le nom du président de France Football qui organise le nom du président de la de l’Académie des Oscars ou du président de la du Festival de Cannes non parce que là-bas la priorité c’est de mettre les acteurs en avant c’est de mettre un exceptionnel que moi j’admire beaucoup la fiche de votre émission vous mettez ce dont on doit parler vous mettez les invités les personnes qui vont en parler et vous même votre photo n’apparaît même plus on met juste présenté par Bruno Bidjan en filigrane en bas parce que le plus important ce sont les acteurs qui font la chose on a poussé le vice plus loin jusqu’à ne pas inviter le ministère des Sports jusqu’à ne pas se soucier de la présence des principaux acteurs vous avez vu combien de gens qu’on appelait L’Oréal ne t’aime pas présent parce que le but même n’était pas de récompenser les joueurs et on vous dit que ça fait 30 ans qu’on a pas fait quelque chose oh donc en 2016 a reçu le ballon d’or dans une cérémonie il tombe la dernière cérémonaire lui en 2017 et elle a plus eu lieu pourquoi parce que après il y a eu la normalisation avait maître et après c’était la valence de Bruxelles qu’on connaissait avec le règne de Seydou bobo ont décidé excusez-moi dans la même logique de de ce top glorifier et de faire du bluff en évitant les problèmes de fond les problèmes de fond sont lesquels est-ce que Coton Sport qui a été champion de la Coupe du Cameroun champion du Cameroun a déjà réussi son argent non est-ce que les arbitres qui pleurent depuis là ont déjà reçu leur argent non est-ce que les hôteliers qui ont hébergé les jouets pendant le championnat ont-ils déjà reçu l’argent non est-ce que les divers prestataires de services auprès de la fédé ont-ils reçu leur argent depuis un an depuis même la CAN non l’essentiel maintenant c’est que on habille un ensemble de choses pour faire du vent parce que comme le Camerounais aime le bœuf en parlant c’est dans les questions fondamentales est-ce que le championnat même dont on attribue le Ballon d’Or là est-ce qu’il a déjà été homologué non donc tout ce qui a de fondamental dans le sport on vous dit aujourd’hui je vais terminer par là le 9 novembre nous allons rencontrer l’équipe de de la Jamaïque et ce qui ce qui me plaît c’est que on a sorti une pichenette après qu’on a un jeu contre l’Ouzbékistan donc beaucoup d’entre nous ne réussirons pas situés sur une carte et qu’on a joué avec la Corée du Sud là encore c’était un champion économique mais je pense à ce service foudre de guerre footballistique on se retrouve maintenant je la Jamaïque peut-être du fait des affinités des habitudes de certaines dans le stade technique avec certaines herbes mais ce qu’on peut dire on dit aujourd’hui 11 jours de la Coupe du monde ont réunit essentiellement des locaux alors que les deux précédents matchs il y a des cadeaux qui n’étaient pas là tant que les embauanguissants et que tout est Kim normal devait être en phase de rodage à 11 jours de la compétition mondiale mais personne et je vais terminer ce que je suis de fondamental la solidarité gouvernementale on dit chez nous à Ban que si ton frère ton neveu t’insulte c’est que c’est ton frère qu’il encourage pendant que le ministre des Sports est piétiné humilié au quotidien des membres de gouvernement vont adouber ce genre de choses parce que on va parler tout à l’heure du remaniement parce que c’est la Bérézina aujourd’hui dans le gouvernement en toute violation de la circulaire du chef de l’État du 7 avril 2001 sur la soldataire gouvernementale qui disent que chacun membre du gouvernement doit se faire chien les initiatives les combats et les décisions de tout autre membre du gouvernement même s’il n’a pas participé ni à la préparation en même si le ministre en question a été invité et qu’il a il a décliné l’invitation c’est parce que là le milieu quelques jours avant il recevait excusez-moi il recevait le trophée de la Coupe du monde les gens ne sont pas venus et plus grave encore quel convoque la Réunion la semaine dernière je ne défends pas du tout le professeur moi le combi mais quand il confond la Réunion pour la préparation de la Coupe du Monde l’année dernière la semaine dernière on lui a envoyé une vice-président et ça fait dans l’ordre national vous avez accepté qu’un individu ref de recevoir le drapeau demande du Premier ministre en 2014 vous avez applaudi sachez que moi ce que j’aime avec les monstres ce qui finissent toujours par manger ceux qui les ont fabriqués le monstre qu’on est en train de fabriquer là les premiers victimes ne cessera pas nous ça sera ceux qui applaudissent là et vous avez vu ce qui est arrivé à passer ce qui ses collègues journalistes se sont-ils parce que tout le monde va aller au Qatar mais ce qu’il y a de bien avec stalinisme renseignez-vous sur le destin qui a été de ce celui de tout leur tout ce collaborateurs merci Benoît Benoît feuille Dieu vous avez suivi la cérémonie de du Ballon d’Or camerounais hier au delà de tout ce qui est dit par Joya Moussa on peut quand même reconnaître que c’est la première cérémonie qui organisée sous la coupole du nouveau président de la Fédération camerounaise de football ça me Léto et donc il se devait d’être présent il se devait de s’assurer que l’impulsion donnait à cet événement puisse atteindre ses objectifs il se devait également de s’assurer que tout s’est bien passé est-ce que les cérémonie qu’on a vu hier qui a récompensé les meilleurs footballeurs de cette saison au Cameroun a été organisé pour l’auto glorification de Samuel Eto’o quand même lorsqu’on a vu des acteurs qui ont exprimé leur satisfaction à la suite de l’organisation de cette cérémonie ah non je serai moins dur que quand même éviter également de jeter les ministres qui étaient présents en pâture parce que effectivement le ministre de sport le ministre de sport aurait quand même selon les informations étaient invitées et lorsque vous recevez les invitations à la fois il peut arriver que vous vous déplaciez sans tenir compte de ce que votre collaborateur ne sera pas si le ministère le ministère est moins 20 personnes qui peuvent je dis bien que pour le moment je n’ai pas en peinture le ministre qui était présent parce que je suppose qu’ils ont reçu devant se retrouver ensemble avec leurs collègues c’est ce que je dis regardez que le ministre des Sports est à Douala en ce moment où il a procédé à à au lancement de alors était aussi surpris comme tous les autres camerounais de constater l’absence inacceptable quand même du ministre de sport c’est vrai nous sommes en train d’encourager nous ne voulons plus qui est de quoi sur notre football nous souhaiterons que tout va pour le meilleur mais il faut quand même à chaque fois se retourner pour corriger quelques erreurs l’enthousiasme je l’ai toujours dit c’est très bien et ce serait peut-être une belle chose qu’on puisse refaire un concept cérémonie que qu’on nous a c’est vrai il y a quelques années mais sauf peut-être quelques erreurs que nous sommes en train de constater ou encore on peut appeler quelques manquements et la seule chose que nous pouvons dire c’est que pour une bonne cohésion dans ce football camerounais il faut que les gens essaient pas de donner la priorité sur le football qui laisse n’est ce pas de guerre intestinale qui ne servent à rien et qu’on puisse respecter quand même l’autorité parce que quoi qu’on dise le ministre de sport je l’ai toujours dit un contournable vous ne pouvez pas le premier ministre s’il vous plaît on est plus disons qu’on est plus là je crois que pour le moment nous cherchons arranger on ne cherche plus à réveiller les morts d’accord donc il faudrait pas que nous serions davantage des morts qu’on cherche à ranger et qu’on cherche à à faire notre propre introspection pour se remettre et je crois que nous souhaitons beaucoup de courage à Samuel Eto’o Fils qui est en train de préparer n’est-ce pas cette compétition mondiale mais vraiment je le dis bien comme ça vous allez parler également parler je vous écoute discuter je dis bien nous continuons à encourager Samuel Eto’o de faire son travail qu’il doit faire à la tête de la fecafout parce que en fin de compte nous voudrons tout simplement que le Cameroun s’il vous plaît nous connaissons tout ça on sait que c’est le ministre mais on sait qui est en présence de la Fécafoot c’est le président de l’Africa faute qui a organisent la cérémonie et nous sommes dans un débat qui décolle de la cérémonie d’hier je dis je sors par la Bruno et que nous continuons à encourager l’équipe dirigeante c’est peut-être le mot Samuel Eto’o va heurter nous continuons encourager l’équipe dirigeante de la fête à foot de ce maître aux côtés du ministre de sport afin qu’ensemble on nous ramène le résultat que tous les Camerounais attendent d’accord Dominique vous avez suivi la cérémonie hier pas vraiment j’étais dans le bus vous permettre au moins de comprendre ce qui s’est passé quand même quelques années aujourd’hui qu’on avait pas vu les Camerounais mobilisés autour d’un événement sportif local de cet envergure on a vu hier à travers les réseaux sociaux à travers les médias pratiquement 5 chaînes de télévision qui ont repris en direct cet événement la cérémonie au delà des petits pois qu’on peut relever on a toujours voulu qu’on place le footballeur camerounais au centre des préoccupations de cette discipline sportive aujourd’hui on a une saison même si on peut relever quelques croix qui s’est quand même bien déroulé et comme ça de la fin de cette saison là la cérémonie de récompense de ce qui mérite que ce soit au niveau du football féminin au niveau du football masculin encore moins au niveau des espoirs tout le monde a été récompensé est-ce qu’on ne faut pas aujourd’hui féliciter et apprécier l’initiative pour sa pérennisation vous savez le problème que nous avons chez nous c’est de vouloir la perfection alors que clairement très souvent les choses que nous voulons parfaite sont au début il n’est pas on peut pas ne pas recevoir les critiques qui sont adressées à la fédération ou à Eto’o Fils personnellement mais il faut se demander il est là depuis quand et il ce qu’il fait ce qu’il met en place progressivement est-ce que ce n’est pas appréciable la difficulté également qu’il y a avec est office c’est que c’est une personne extrêmement célèbre là on peut prendre d’autres institutions vous vous rendrez compte que la plupart des dirigeants sont des personnes très peu connues et lorsque vous avez donc une personne aussi célèbre effectivement quand le veuille ou pas le succès des événements dépend très souvent où est lié généralement à sa propre notoriété donc et ça peut confiner quelquefois à donner l’impression que finalement c’est lui qui est mis en avant mais je pense que quoi qu’on dise ou quoi qu’on fasse le le depuis qu’il est là le Cameroun je l’ai toujours dit c’est mon point de vue personnel il est connu depuis des années nous gérons mal les célébrités chez nous notre pays devrait comprendre que les gens comme les Toffice des gens comme les gars nous les les gens comme les Françoise non Françoise Mango j’ai toujours tendance à la confondre avec moi non je ne pense pas qu’il Yannick Noah soit dans cette veine là je ne crois pas que Yannick Noah soit dans cette veine là je vous explique pourquoi les personnes dont que j’ai cité des personnes que j’ai cité se sont toujours présentées avec le drapeau du Cameroun il n’est pas sûr que les autres personnes auxquelles vous faites allusion quand elles ont été sacrées ce soit le drapeau du Cameroun quel est mis en avant et je dis s’il vous plaît si vous n’écoutez pas si vous ne voulez pas que les autres parties si vous avez quelque chose à dire monsieur bidon j’ai deux minutes vous pouvez donner 30 secondes aux autres d’accord le problème c’est que nous manquons souvent de rigueur et ce manque de rigueur fait que on va dans tous les sens et on ne se met pas dans ce qui justement quand on rappelle les lois ce qui est dans nos lois nos lois sont claires pour que vous vous ne pouvez pas mettre toutes ces personnes au même niveau et je répète encore pour ce qu’est spécifiquement de la fécafout nous avons la chance que à la tête de la fécaphoto aujourd’hui nous avons une personne qui est une icône mondiale et c’est un actif pour notre pays cette actif là nous devons pouvoir l’utiliser est-ce que nous n’utilisons suffisamment bien pour que cela ait dégage de la valeur ajoutée pour notre pays comme cela se devrait peut-être pas peut-être déjà ou peut-être que ça se fera jamais où que ça va se faire et je dis encore on ne peut pas juger quelqu’un qui est là depuis combien un an je crois vraiment pratique voilà quelqu’un qui est là depuis un an comme on jugerait le président de tous les temps si finalement les autres ne peuvent pas parler seul moi je peux le laisser parler ça ne me gênerait pas sur ce sujet je n’ai pas de point de vue particulier je dis simplement ceci lorsque quelqu’un arrive à la tête d’une organisation il faut tenir compte du fait que si vous aviez il y a beaucoup qui bas qu’on ne connaît pas dans le football et que vous avez Eto’o Fils qu’on connaît partout dans le football ce n’est pas la même appréciation ce n’est pas forcément les mêmes introductions là où vous avez Eto’o Fils vous avez forcément beaucoup de mal vous savez que le poids de sa célébrité écrase tout le monde dans ce domaine parce que vous vous ferez tout ce que vous voulez au Cameroun aujourd’hui dans le monde de football la personne la plus célèbre pour nous c’est lui et donc ce que je pense c’est que nous devons être modéré et la modération ils devront être mesurée dans tout ce que nous disons et là depuis à peine un an les sonduit le temps de faire on peut être beaucoup plus péremptoire lorsqu’on regarde on constate que en quoi en pendant trois ans par exemple au moins c’est à dire le l’élément simplement de court terme en trois ans on a le sentiment que tous les ans le président se met en se met en scène mais il a commencé quelque chose on l’observe la prochaine fois est-ce que décidément ce sont des messes à sa gloire ou est-ce que il y a des améliorations il a tenu compte de toutes les critiques les critiques qui ont été adressées ici de mon point de vue ne sont pas des critiques veines ce sont des choses importantes qu’il faut prendre en considération mais là où quelqu’un comme moi la tendra c’est la prochaine fois est-ce qu’il a tenu compte de ces critiques à la fin de l’année est-ce que tout par exemple les paiements qui ont été évoqués ont été faits est-ce que par exemple le la relation avec le ministère des Sports a été amélioré c’est des choses quand même qui me semblent importantes mais maintenant est-ce qu’on va jeter le agglo du bain en disant ah on vous a critiqué vous ne valez rien non on vous a critiqué vous avez fait un stand de choses on vous laisse le temps de vous parfaire et c’est le temps de la perfection qui nous permet de construire on ne construit pas de façon en génération spontanée d’accord en tout cas il y a beaucoup qui veut prendre la parole sur le plateau je rappelle que c’est pas c’est pas le thème du jour tout le monde c’était juste de s’exprimer sur cette histoire de Ballon d’Or déjà je vais rappeler quelque chose dans le monde du football lorsqu’il n’y a pas de Ligue professionnelle de football active on organise pas un ballon d’or aller voir tous les pays au monde le Ballon d’Or est un jury qui travaille avec la Ligue professionnelle de football non la fédérations et les journalistes sportifs et les footballeurs je ne comprends pas par quel archimie ce championnat qu’on est en train de vous parler du Ballon d’Or là je parle du Ballon d’Or qui a voté qui non de la nation et non France Football Europe c’est-à-dire que il y a un jury il y a la ligue professionnelle du football et il y a des votants cette année nous sommes d’abord dans un pays spécial nous avons 26 là chaque pays peut décider maintenant on ne décide pas qui vont donc est-ce qu’un ballon d’or ces entraîneurs qui ont entraîné le 26 clubs doivent dire que pendant qu’on jouait voilà le joueur qui nous a le plus impressionné chacun de nos points ces journalistes sportif qui qui font le tour des stades pendant la compétition donne les points et c’est comme ça donc on prend ses points pour regarder qui a eu plus de nombre de points pour dire c’est lui le Ballon d’Or est-ce que c’est contesté est-ce que vous contestez c’est que reçu vous connaissez le nom du Ballon d’Or le Ballon d’Or masculin si on peut le dire le soulier masculin c’est l’actuel capitaine de Coton Sport de Garoua et son choix non ce n’est pas le nom je voudrais je voudrais ici qu’on soit un peu plus objectif sur le plateau je suis d’accord avec votre position mais je dis encore est-ce que vous contestez ceux qui ont été choisis par le comité qui est géré par un ancien journaliste sportif donc la notoriété est connue au Cameroun et qui aujourd’hui des choix semble être unanime et porté par le peuple camerounais qui sait j’ai vu les commentaires sur le réseau sociaux des gens qui reconnaissent en ceux qui ont été choisis comme ceux qui ont le plus prier à l’issue de ce championnat je ne conteste pas cette façon de faire parce que elle est naturellement et forcément inacceptable de l’homme qui organise des choses maintenant je veux dire que lorsqu’on donne un ballon d’or dans un pays c’est-à-dire les critères dans lequel on choisit un ballon d’or ne sont pas révélés là à ce ballon d’or mais maintenant je vais finir en disant ça dit vous me laissez pas chuter vous choquez vous chez eux on peut parler moi acheter qu’on comprenne quelque chose nous sommes à la veille de la Coupe du monde le ministère de tuteur de la Fédération camerounaise de football doit être en harmonie avec la Fédération nous n’allons pas repartir en Coupe du Monde comme au Brésil où on voyait certains dans tel hôtel et d’autres là-bas et pour qu’on est toujours des mêmes résultats à droite de fêtes d’affilée moi je crois qu’aujourd’hui nous devons nous associer enlevons les égouts d’hommes le camou c’est une nation et cette équipe nationale c’est le Cameroun c’est de parler qui s’appelle exprimer votre égo sur le plateau je vous ai expliqué vous ne tenez pas ce discours de rassemblement je vais participer c’est-à-dire que même si le ministre du ministère le la cérémonie a été voir à l’échelle cérémonie lorsqu’on a pas l’harmonisation des tutelles le ministre et le patron de la fédération comment le ministre pas merci merci Monsieur Fomo 30 secondes de la Moussa on passe la parole à Dieu seulement moi je suis [Musique] propres acteurs le précédent de l’Afrique à foot est très bien parce que j’ai vu des opposants tels etc le jour comme Monsieur billard politique modifier la Constitution avec effet rétroactif et que son fils doit devenir Président je ne veux entendre personne juni enfin partir je dis non majorité non que personne ne parle mais ce que je vais terminer là-dessus dans ce pays monsieur comme il disait tout à l’heure on a eu le crack d’or à savoir implique remettait le PMUC en accord sans publicité en accord avec la Fédération de football et vous avez les gars comme les maris mukake qui ont le plus en 2000 comment le prix mais c’est Blatter la cérémonie des ballons d’or vaut aussi par la qualité des stars qui sont invités la qualité des personnalités qui sont invités mais comme quelqu’un veut construire une cérémonie à sa gloire unique il invite personne il s’arrangeait même que la majorité des nominés de lauréats ne soit pas là parce que on va chanter ça Glori du début à la fin et elle va venir vous dire que ça fait longtemps qu’on n’a pas organisé cette histoire mais bon sang donc pour vous dire que si les gens acceptent cela je vous dis la mégalomanie et la mythomanie sont des maladies psychologiques assez graves mais négligé dans notre contexte et qui prédispose à la criminalité comme certains vous avez vu certains sont condamnés en Espagne pour crime fiscaux là merci je vous dis quelqu’un qui a refusé de drapeau j’ai même du président de la République continuer à l’encourager à la présence de la République continuez à l’encourager dans les petits Sommières parce que vous voulez mettre à mal votre collègue du gouvernement sachez que quand il finira de l’humilier c’est contre vous qui va se retourner pour vous humilier et les échanges de 2025 nous dirons la ville merci en tout cas me Soulier d’or au Cameroun s’appelle Marou euh douce et donc le capitaine de Coton Sport de Garoua qui a donc mérité ce sacre il a été acclamé à l’unanimité et on voit le nombre de réactions positives quand même sur ses choix pour la première fois qu’ils font la limiter au Cameroun Dieu donné son bar on a toujours clamé la le changement au Cameroun d’ailleurs vous êtes la tête de pro de ce qui pense que les choses peuvent bouger dans dans la bonne direction dans notre pays aujourd’hui on a Samuel et la Fédération camerounaise de football avec toute sa popularité et qui essaie de faire des choses différemment pourquoi ne pas l’accompagner dans cette logique là et c’est dire quand même qu’avec le football on peut au moins sourire vous avez en Guinée se tient pour ça aujourd’hui le procès de Dadis mais ça a donné quoi le président Obama vous avez dit nous l’Afrique a besoin des insuses et non des hommes forts il faut éviter de trop personnaliser une institution quand on vous nomme un poste la première chose qu’on vous demande c’est bien lire vos textes organiques qu’est-ce que mon poste organique me dit quels sont mes missions qu’elles sont marques mes collaborer mes collaborations quelle est la nature de ces collaborations quand on est président de l’Afrique les collaborations en amour c’est les clubs les clubs ne sont pas de direction de service de la fréquence c’est des entités autonomes quelles sont les relations que je dois avoir avec ces entités autonomes est-ce que je peux leur imposé par exemple un tour de salaire à moins de négocier c’est tout le salaire avec ces questions sont encore je vous parle en technicien mais football non je suis désolé je suis c’est un colis et lui de ma formation c’est l’organisation les critiques que je fais très souvent pourquoi je suis un peu universelies participent d’une certaine logique parce qu’en fait si on lit bien quand on maîtrise bien le rapport organique que si tu dois entretenir avec les autres institutions organisée un ballon d’or sans la présence du ministère pour voulu apporter le ministre pour venir tout simplement vous empoisonner la relation quand vous empoisonnez nous avons dit que voilà est présent du Liberia mais après il n’est pas venu tout simplement comme sportifs une formation et il a été c’est la tête pendant 10 ans il faut abandonner le monsieur nous sommes le noir et essentiellement Messi il n’est pas rationnel nous attendons que quelqu’un tu n’as pas une formation en organisation qui n’ont qu’une naissance organisation qui est certainement doué qui vient gérer l’organisme est rattaché ne fonctionne pas est-ce que l’organisation ne fonctionne pas général ni par un directeur général encore moins le milieu n’était pas là du ministre aurait eu le même progressif que le ministre de manière évidente avait été la c’est lui qui aurait peut-être donné le Ballon d’Or moi je n’aime pas le débat de quartier je dis que à partir du moment où vous dégradez une institution [Musique] et que vous produisez une recette [Musique] pour le moment parce que on a quand même compris un peu votre votre logique il n’est pas question d’entrer dans le débats organisé par la Fédération camerounaise de football on a les résultats les Camerounais sont contents vous n’avez plus droit à la parole on passe à un autre sujet pour le moment je le disais donc le Cameroun je vous dis que vraiment on a le résultat c’est ça qui compte pour le moment on revient la Guinée [Musique] sur le plateau de clubs pour la deuxième thématique de cette émission toujours en pause actuelle très rapidement avant de prendre la thématique principale de cette émission on parle de ces différentes expulsions enregistrées à cette semaine du côté de la Guinée équatoriale des Camerounais qui sont au centre de nombreuses expulsions parfois à tête chercheuse laissant au passage leur bien engranger jusque là du côté de la Guinée équatoriale s’ils sont poursuivis par les forces de maintien de l’ordre sont expulsés manu military de leur différents quartiers particulièrement abatta c’est une situation carrément qui crée une tension une sorte de tension diplomatique entre le Cameroun et la Guinée équatoriale Dominique qu’est-ce qui selon vous peut expliquer cette énième expulsion des camerounais en Guinée équatoriale il peut y avoir une explication qui est celle donnée par les autorités équato-guinéennes elles-mêmes savoir que ce sont les expulsions qui ont lieu dans ce pays c’est soit parce que les gens sont en situation irrégulière c’est soit parce que la plupart des gens sont impliqués dans des crimes ou des délices autant de choses il reste que de mon point de vue la question ne doit pas s’arrêter là il s’agit pas simplement de prendre l’explication de l’état de Guinée équatoriale et encore moins de comment dire de leur renvoyer des critiques acerbes sur leur façon de gérer leur pays cela pose en fait des problèmes de fond que nous devons adresser parce que finalement ces expulsions ne sont que les kumes au-dessus des vagues la vague ou les vagues c’est quoi les vagues c’est comment est-ce que la SEMAC s’organise est-ce que nous sommes dans un environnement dans une sous-région qui est vraiment intégrée dans laquelle nous essay de travail ensemble pour faciliter la circulation des biens et des personnes est-ce que les compatriotes qui viennent de tous les pays et qui vont dans l’un ou l’autre pays ils vont avec le désir ou l’attitude de respecter les lois et les règlements de ces pays dans lesquels ils sont accueillis est-ce que les autorités ne sont-elles pas face dans la plupart de ces pays quand on considère que par exemple en Guinée équatoriale il y a une ou dans tous les autres pays il y a une situation économique tendue qui peut effectivement provoquer un réflexe qu’on observe dans tous les pays du monde à savoir que quand il y a moins quand le gâteau devient plus petit on essaye de de mettre de côté tout ce qu’on estime ne pas être de la maison est-ce que c’est à ça que nous faisons face et dans ce cas quels sont les dispositions que prendre que prennent les chefs d’État pour régler ce problème quels sont les dispositions que le Parlement le Parlement de la CEMAC autant pour moi mais en avant pour harmoniser la vie dans la sous-région et c’est une opportunité également de nous interroger sur la meilleure évolution possible de notre région la vérité que lorsque nous tenons compte de ce que les de la façon dont les Camerounais vivent il peut arriver effectivement que arriver dans un autre pays il soit beaucoup plus ils arrivent à avoir plus de succès ils arrivent probablement que il y a des disparités entre ceux qui ont un grand succès et ce qui n’en n’ont pas et qui peuvent reproduire un stand de comportement répréhensible et dans ce cas-là les autorités peuvent voyager mais en même temps que fait quel a été je n’ai pas eu le sentiment sauf si cela m’a échappé qu’elle a été le rendu le compte-rendu de l’ambassadeur du Cameroun dans ce pays que se passe-t-il et ce n’est pas la première fois donc depuis que cela se reproduit pratiquement le début des années 2000 quels sont les mesures que l’ambassade a proposé au gouvernement du Cameroun et quelles sont celles que le gouvernement du Cameroun a validé qui devrait être prise au niveau de de notre ambassade en Guinée équatoriale pour améliorer les relations entre les équato-guinaires et le Cameroun ne l’oublions pas il y a une continuité culturelle et anthropologiques entre le Cameroun et la Guinée équatoriale et ce sont des choses qui doivent être gérés par-delà les frontières et l’intégration que nous souhaitons au niveau de la CRC aujourd’hui au niveau africain exige que les États travaillent pour améliorer ce genre de situation et quel que soit les difficultés et les contraintes économiques ou éventuellement les problèmes sociaux qui naissent il faudrait qu’une concertation se mette en place pour que cela soit réglé de telle sorte que tout le monde se lance bien là où il est d’accord Jean-Marie Faumont lorsqu’ regarde même le procédé par lequel les autorités équato guinéiennes utilisent pour expulser les camerounais et d’autres ressortissants qui sont dans ce pays depuis quelques années les forces de maintien de leur débarquent chez vous un matin vous demande de sortir et de prendre juste le nécessaire pour regagner soit les centres de détention ou les commissariats qui ont été organisés à cet effet vous n’avez même pas le temps de prendre quoi que ce soit et parfois c’est des années de dur labeur qui vont en fumée en retour l’état équato-guinéen ce s’occupe notamment de reprendre vos différents biens est-ce que même quand on est sans papier dans un pays et un pays futile qui a adhéré à ce qu’on appelle la libre circulation au niveau de la CEMA qu’est-ce qu’on mérite un tel traitement vous savez j’ai dit souvent quand on veut parler d’un problème de DIP il faut aller à la Genèse le Cameroun est mort en terme de diplomatie dans le monde dans tous les pays et camerounais vivent les mêmes choses et que celui qui est ministre des Relations Extérieures aujourd’hui est un ancien ambassadeur du Cameroun en France qui était très fainéant qui n’a jamais laissé non je veux que vous parliez mais en des termes qui respectent je respecte le monde fonctionne je ne veux pas jouer sur le plateau je ne jure pas voilà je vous dis autre chose aujourd’hui la diplomatie et la médiatisation si vous n’avez pas l’un des deux vous êtes faible aujourd’hui la diplomatie camerounaise à bandonné le peuple camerounais hors de ses frontières le problème de la Guinée ne date pas d’aujourd’hui c’est au moins 25 ans c’est-à-dire que les premiers à être refoulés sont des années 1998 mais on a laissé s’agrandir et lorsqu’on sait que nous avons des liens comme il a expliqué culturel linguistique et frontal nous avons tout pour vivre avec la Guinée en bonne façon de vivre la Guinness tous les accords pour que nous soyons en paix entre les deux pays et ce qui est stupéfait c’est que l’ovis président de la Guinée lui-même participe à tout à tous ces rejet des populations Camerounaises c’est-à-dire que chaque maison concasse le fils ou Bianca est devant puisque les vidéos sont là on montre comment le mieux en tenue militaire pour venir pour accompagner les gens moi je crois que en moment c’est le moment où le Cameroun doit être plus fort en terme diplomatique c’est-à-dire que essayer de faire comprendre la Guinée que nous sommes pays frais nous sommes pays avec la libre circulation vous pouvez peut-être des Camerounais qui vivent en Guinée parce que il y a quelque chose qu’il faut comprendre il y a les les la région du Sud Cameroun qui qui a presque 60% de même que tu que le guinéens qui sont frontaliers entre tuer autre ces gens là vivent de ce côté comme eux même ils viennent vivre et boulevard mais ils ne sont pas inquiétés que ce soit les Guinéens qui viennent fêter tous les soirs au boulot va on ne demande pas des pièces d’identité comment ça se fait que de l’autre côté ça devient comme ça et que le gouvernement camerounais laisse-la grandir c’est-à-dire que l’humiliation la puce sévère que la diplomatie camerounaise de soi et de la Guinée équatoriale c’est un c’est un crime c’est une insulte c’est-à-dire que nous qui avons l’accueilli ce pays nous qui avons toujours accompagné ce pays je me rappelle lorsque le président Obiang a été attaqué chez lui à montgomo comment le président billard agit avec une rapid ce n’est pas cet Cameroun qui doit vivre cela avec la Guinée il faudrait qu’on respecte là les citoyens camerounais qu’on respecte la libre circulation on commence à se dire que si les pays ont un lien qui est culturel qui est traditionnelle historique il y a quand même quelque chose qu’on doit respecter entre la vie des humains euh Benoît fait Dieu à la suite de ces expulsions les autorités camerounaises en relation avec les consuls honoraires à bâtard et l’ambassadeur de de cet homme c’est qu’ils sont concernés oui justement concerné dans la dans la question avec le déblocage du président de la République des fonds qui ont permis notamment à ses autorités là de pouvoir organiser donc le rapatriement hier 50 premiers Camerounais sont arrivés au niveau de la frontière à kyosi avec en prime des sommes d’argent qui l’auront été remises en main propre soit pour pouvoir gagner leur famille ou alors pour entamer une activité économique génératrice de revenus cela prouve que même si tous les Camerounais n’ont pas regagné leur territoire hier il y a une volonté à chaque fois que les Camerounais sont attaqués à l’extérieur les autorités camerounaises de pouvoir mettre des moyens à la disposition non merci de leur résumé parce que effectivement ça essaie de rétablir l’ordre par rapport à ce que le président comment venait de faire entendre je crois que la diplomatique camerounaise n’est pas forcément à célébrer et non plus à rabler n’importe comment et je crois que les relations entre les camerounais et leurs voisins de Guinée ont toujours été entacées depuis des années et nous sommes un peu habitués déjà mais ce qu’il faut dire c’est que déjà nous respectons la souveraineté de ce pays ça nous nous soumettons à ce qu’il pense faire de mieux pour que pour avoir la tranquillité dans leur pays même si en retour nous pensons n’est pas recevoir l’hospitalité que nous les offrons sur notre territoire mais ce qu’il faut dire ici c’est que les expulsions ils ont quand même tenté de donner une explication à cela le compagnoniste venait de l’évoquer tout à l’heure ils font allusion au sans-papiers sauf que si nous devons leur croire on peut tout simplement penser que il y a quand même des débordements qui sont parfois opérés par des autorités quand ils descendent sur le terrain parce que sinon nous replions vers nos compatriotes on n’a pas on n’a pas d’impression que ce qui ressort de de des informations recueillies de nos compatriotes parce que certains disent qu’on leur demande même pas s’ils ont les papiers ou pas donc on brutalise tout le monde et on en que quelques vidéos donc ce qui veut dire que à notre niveau au niveau du Cameroun on a fait l’état du Cameroun a fait ce qu’il fallait faire c’est à dire protéger ses compatriotes permettent faciliter leur rapatriant leur appartement même si on a quand même quelques-uns parce que ce qu’il faut quand même aussi le dire c’est que malgré n’est-ce pas ce chocolat et malgré toutes les dispositions qui sont prises pour favoriser sur l’appartement on se pose des questions pourquoi certaines peut-être cherché plutôt à fondre dans la nature pour peut-être laisser passer le vent et continuer encore cette vie donc dans l’avenir nous nous souhaitons que des compatriotes qui veulent se déplacer à la mesure du possible puisqu’à même se mettre en règle parce que c’est quand ils sont en règle que la diplomatie aussi fonctionne facilement parce que le consul il ne peut pas travailler dans le vide et si on a des nous connaissons la proximité avec nos frères on a même dit ce sont nos frères que ce soit monsieur le plan anthropologie c’est le peuple qui qui se confondent à telle enseigne que même dans la circulation bien sûr qu’il n’y a même pas la livre c’est que la sur en tant que tel elle tarde encore à prendre on a de la peine n’est-ce pas à distinguer l’équateur et le Camerounais mais il faut toutefois que le Camerounais aussi parce que en fait quelque part ce n’est pas seulement la fête des Camerounais quand même en général on a grande part il faut le dire régulièrement qui sont expulsés du côté de la Guinée équatoriale Moussa la Guinée équatoriale qui est signataire de l’Acte additionnel numéro 8 de la SEMA que du 29 juin 2005 relatif à la libre circulation dans notre pays pourquoi ne pas respecter cet acte qui a été pris par ce pays voisins et que à chaque fois on arrive à assister à des situations même si Benoît faut dire le disait tout à l’heure on a eu des témoignages des Camerounais qui ont tous leurs papiers qui sont en règle mais pourtant qui ont été expulsés je vous remercie vraiment bien d’avoir appelé cette attaque additif là qui date de 2005 quand même et je tiendrai à rappeler que moi mon premier voyage d’étude en Guinée équatoriale c’était en 2009 dans le cadre de la rédaction de mon mémoire de 2A et j’ai fait plusieurs voyages et justement j’avais choisi ce thème d’études là parce que à l’époque la fête de la patriement des Camerounais du refoulement des Camerounais comment on dit en langage diplomatique était déjà un affaire Premium et moi j’ai entendu certaines personnes ici t’en prie moi ce qui m’a davantage choqué c’était c’était c’est la sortie du consul du Cameroun à Bata qui dit c’est un État souverain ils ont engagé un vaste opération de contrôle des papiers je vous dis d’abord une chose endroit international les expulsions massives sont interdites c’est une violation des droits de l’homme une violation fonda des droits de l’homme qui fait que dans d’autres pays on peut vous entraire devant même la CPI ou bien devant la Cour internationale de Justice pourquoi parce que les expulsions doivent être faites au cas par cas et l’ordre d’expulsion doit être fait par un juridiction donc quand le policier vous construit en route vous n’avez pas de papier le position doit pouvoir vous présenter à un juge c’est le juge qui prononce ce qu’on appelle la décision d’éloignement ou de retour aux frontières et c’est après cela que on aménage un ensemble de conditions matérielles est-ce que vous avez des enfants en bas âge est-ce que vous avez des biens à récupérer est-ce que vous avez votre argent dans des comptes bancaires là-bas avant de vous rapatrier comme on dit souvent vulgairement quartier on ne débarque pas un matin une sorte de préavis même ensemble de procédures à respecter qu’est-ce qui se passe en Guinée Équateur faut qu’on se dise la vérité premièrement on dit c’est pas seulement la Guinée vous avez entendu combien de gabonais sans esprit allez vous renseigner chez les autorités qui sont acquis aussi les autorités camerounais qui sont accessibles nigérien guinéen on dit que tu es Cameroun on vient tous les deux versets à qui aussi et avec un cynisme terrible on vous attrape à Malabo par exemple on vous transmet malade ou pas dans cette 300 km par la main on vous transfert d’abord à Bata et entre Bata et kyosi vous faites encore peut-être 400 km oh Malabo est à 30 minutes de Douala par bateau donc il y a une volonté manifeste des autorités guinéennes De Niro camerounais et je vais vous dire une chose la Guinée équatoriale c’est pas pourquoi malgré tout l’assistance sécuritaire alimentaire que lui apporte mais même financière que lui apporte le Cameroun est plutôt ta mère d’artiste rappelez-vous que dans l’affaire bac acier lorsque son opposé au Nigéria alors que nous sommes dans la zone Saint-Marc et que le Cameroun et que le Niger des relations internationales lorsqu’on a un grand qui combat un petit qui est ton voisin tu t’allié au petit parce que c’est fini d’avaler l’autre petit avaler mais contre toute logique et du droit international avec la langue liquide distance et de la des pratiques diplomatiques la Guinée équattara quand même soutenue le Niger et vous verrez que ces expression massives là qui sont des des prétexte fallacieux on casse les maisons qu’est-ce qui se passe là-bas c’est des véritables drames on arrive vous avez même les papiers on les prend on les déchire un policier vous a dragué vous êtes une femme camerounaise vous avez refusé dès qu’on organise les expulsions massives là ils débarquent chez toi et casse ta maison il arrache tes papiers des filles se font violer c’est très grave et ce qu’il y a de plus grand c’est que nous n’arrivons pas à aménager les mesures de réciprocité je vous rappelle quand même que le secteur Ibrahim a été ambassadeur du Cameroun Guinée pendant que 70 et 74 et dans le livre entretien qui est fait avec lui raconte une histoire un jour se lève parce que les Guinéens sont habituels coutumier du fait une fois que l’armée a encerclé la résidence de l’ambassadeur qui l’occupait il a appelé le président qui à l’époque n’a pas tardé à réagi il a fait l’armée a aussi un cercle ambassade de Guinée équatoriale à Yaoundé et l’aviation militaire a survolé Malabo a fait partie les militaires le lendemain dès le lendemain pourquoi nous n’aménageons pas les mécanismes de réciprocité même appeler en consultation l’ambassadeur de Guinée équatoriale Cameroun mais tous ses parents parce que la diplomatie camerounaise n’est plus organisée monsieur budget depuis 1985 que le Cameroun n’a pas tenu de conférence des ambassadeurs tous avenant on vous dit qu’on est en train d’expulser de battre les gens de les emprisonnés du cause attendez l’argent qui va venir de Yaoundé parce que les mécanismes de réaction diplomatique ne sont plus automatiques il faut passer des coups de fil et agir au tout venant au cas par cas pendant ce temps les gens meurent et le Cameroun aujourd’hui n’est plus du tout respecter et je vais terminer par une chose le sentiment les abus de pouvoir ou de puissance du sentiment d’asymétrie de puissance lorsque quelqu’un sait que il va taper votre enfant tous les jours et que vous n’allez rien faire sachez qu’il va battre cet enfant là tous les jours donc c’est parce que les hépates Guinéens sont habitués à faire ça et qu’on ne leur fait rien vous appelé par l’histoire du mur qui sont venus construire à qui aussi là et possède un militaires et possède un milliards en toute violation que ce soit des des conventions de la CEMAC que ce soit des règles des Nations Unies sur la démarcation la délimitation des frontières et même la justice de la CJ ils se sont les heures matin ils sont venus et ils ont mis la barrette j’ai terminé sur une chose le président problème en Guinée patoura aujourd’hui c’est qui a un guerre de succession y compris dans la famille présidentielle entre l’homme de théodorine au Burger a été de l’Union et si on a dû anticiper les élections c’est parce que obiangle il m’a voulait faire baisser la pression qu’on va parler du remaniement là tout à l’heure là ça surchauffer là-bas et pour détourner la tension de l’opinion publique face à cette anticipation de l’élection présidentielle et de la guerre de succession qui a dans la famille ont créé un bouc émissaire et leur moins cher comme on dit souvent au quartier ce sont les Camerounais alors Dieu donné son bar le Camerounais qui sont régulièrement expulsés en Guinée équatoriale pourtant le travail de ces Camerounais reconnu en Guinée équatoriale comme étant des travailleurs acharnés qui apportent une plus-value à l’économie équato-guinéenne de Yamoussa qui appelle à une réaction diplomatique également des autorités camerounaises face à ses abus parce qu’il faut le rappeler que de nombreux équatiques également sur le sol camerounais et ces derniers n’ont jamais été inquiété malgré quelques exections qui sont souvent relevés au niveau de la frontière à kyosi et même à Hamba et bolo va dans la région du Sud Cameroun selon vous quel pourrait être la position diplomatique du Cameroun vis-à-vis de ce type de situation d’abord il faut comprendre le problème la Guinée équatoriale n’a jamais ratifié le traité libre circulation des populations elle a dit c’est un petit pays ce qui est vrai et elle a des problèmes de sécurité les autres pays de la Semma ont signé sauf la Guinée là c’est le premier point en seconde est un petit pays c’est à dire du point de vue démographique et qui ressemble donc de manière extrêmement sensible les populations étrangères parce que si vous avez 100 000 étrangers au Nigeria c’est pas la même chose que 100000 étrangers en Guinée équatoriale en Guinée la faiblesse de la population fait qu’on ressent très vite la présence de l’étranger et lorsqu’il y a des champs de compétition dans les activités entre la population nationale et les populations étrangères il y a toujours des tensions maintenant lorsqu’on a des dirigeants qui sont incapables de réguler les tensions ils auront l’ont tendance à politiser ça à instrumentaliser politiquement au lieu de régler le problème en politique mais il y a déjà une fois de plus une sorte de sûreté immigration en Guinée équatoriale ce qui des conditions objectives de confiance locale et les populations immigrées un petit pays qui aime peut-être maximum ça c’est un topologie et vous allez remarquer que même dans les pays développés que la France la Grande-Bretagne les mouvements d’hostilité aux étrangers chaque fois qu’il y a une crise économique s’il n’y a pas ça ne peut pas nous ne pouvons pas être dispensés de ce genre de comportement à cause la tendance est accuser ces gens d’être des voleurs d’emploi d’être de voleurs de femmes d’être des des des criminels à la crise c’est donc imputer aux étrangers et quelqu’un dit tout à l’heure que ce n’est pas seulement je crois monsieur ce n’est pas seulement le camou c’est vrai mais du fait de la proximité géographique et de la population il est naturel que l’essentiel des étrangers viennent du Cameroun en fait c’est pas tant que tel [Musique] il faut d’abord bien comprendre le problème passons le comprendre on peut pas le résoudre les gens qui vont en Guinée équatoriale ne demande pas l’opinion ni la vie du gouvernement du Cameroun ils y vont assez rarement sur la base disons officielle beaucoup vont faire le commerce tout ça et puis nous sommes des pays qui ne sont pas extrêmement structurés du point de vue institutionnel finalement malheureusement moi je crois que le mal dans Ça c’est que on a déjà interro fertile pour ce genre de comportement et lorsque cela s’ajoute des préoccupations de politiques intérieures évidemment nous subissons la situation c’est tout d’accord 30 secondes de la Moussa première chose j’aimerais apporter deux ou trois petites précisions sans battre envers ce que le docteur Dieudonné son magasin en 2006 le Petro marché bien on avait un baril à plus de 100 dollars ça n’a pas empêché des distribution massive de camerounais et c’est même les expulsions massives parce que moi j’étais à Douala à l’époque Douala j’ai vu des gens débarquer en Guinée et tout ça là à Madagascar à la douche municipale là il y a les agents de voyage là ça m’avait franchement frappé donc moi je pense pas que c’est un problème de recycieux économique je pense que il y a un une volonté manifeste de de New camerounais et je vais dire en vouloir camerounais vous savez comment on appelle camerounais en guinée-batoriale les kabossa grande ça dit les grosses têtes et il y a un complexe qu’on ne veut pas fondamental des équateurs guinéens vis-à-vis des Camerounais c’est-à-dire quand vous arrivez et encore un truc bizarre là-bas tu as dit les élites qui équator guinéen les élus camerounaises marche vraiment main dans la main quand vous voyez le sous-préfet de babying qu’elle entre là-bas à de piocie qu’elle va bien et cetera à montgomo dans le village pour présent ou bien non la la province du wellingtaine qui est frontalier du Sud Cameroun mais c’est l’accord parfait ils adorent les Camerounais d’en haut là mais vis-à-vis des Camerounais d’en bas il y a un complexe bizarre et je vais aller même plus loin ça va vous amuser et un gendarme j’étais arrivé là-bas ce qu’ils appellenti de la gendarmerie à le chef de la gendarmerie de Baby il me dit que son camerounaise qui trouve le camerounaise très jolie et cetera le même gars qui te dit ça à 15h à 18h il va faire la vieille que sur le matin revient à 5h pour chasser les Camerounais donc c’est un complexe qu’il faut très bien été je terminerai en deux choses très rapidement il faut que ça vaut c’est que notre diplomatie a une tradition de surveillance et non d’assistance de sa diaspora parce que historiquement la diaspora camerounaise est un diaspora d’opposant vous comprenez un peu parce que nous n’avons pas une migration de travail dès le début comme le Sénégal ou le Mali la plupart des enfants c’était les mongolithmes de banane et cetera des gens qui étaient assez irrédentistes les héritiers de Oum qu’on peut le dire du coup les services camerounais à l’étranger suivait davantage la diaspora qu’elle est censée la protéger ce qui fait que les mécanismes d’assistance consolaires ne sont pas toujours opérationnels avec la femme il a fallu qu’il Yaoundé appelle pour dire à l’ambassadeur de prendre telle ou telle mesure or dans d’autres pays les mécanismes d’assistance consulaires jouent pas du Sénégal du Ghana du Nigéria c’est automatique fraternelle vous savez où situer le consulat de Guinée équatoriale à Douala c’est en pleine chaîne Nobel c’est-à-dire que un quartier extrêmement chaud et lorsque en 2006 on est plus sur les caméléon ils arrivent là contre leur misère etc les jeunes veulent en découdre avec les Guinéens qui était dans l’immeuble le Cameroun a bloqué la rue Koro coco voilà pendant près de 2 semaines et à sécuriser le consulat on ne voulait même pas entendre même les équateurs guinéens qui étaient à l’université Douala avec nous il y avait un aujourd’hui à Lino cyprieno je ne sais pas il est devenu quelqu’un de grand là-bas le recteur de l’époque le procès de Colombie a dit puisque c’est la cité universitaire que l’étudiant équato guinéen qui sera inquiété celui qui sera coupable de cela sera envoyé de l’université d’accord donc pendant que nous battre là-bas nous prenons des dispositions pour les protéger merci en tout cas ça c’est aussi la diplomatie parce que le Cameroun ne voudrait pas se retrouver au cœur d’une tension diplomatique ou d’un incident s’il vous plaît ou bien incident diplomatique de de cet envergure le Cameroun a le droit de protéger les diplomates qui sont camerounais c’est même le rôle de la diplomatie quand je dis je vous laisse la diplomatie aujourd’hui vous allez dans 100 pays dans la diplomatie camerounaise il manque de carte consulaires en Guinée lorsqu’on aura parti n’a pas un passeport camionnette c’est parce qu’il dit seulement que je suis camerounais pour vite sortir la frontière mais le véritable problème que nous devons avoir une pratique diplomatique qui doit être fait parce que je vous dis le monde fonctionne pas la diplomatie c’est-à-dire que les camerounais ne sont pas en Guinée que soit Dubaï partout en prison à Dubaï sur le plateau de club de lutter si vous nous rejoignez à l’instant vous êtes bien sûr sur vision 4 télévision l’émission C’est le magazine d’information de la rédaction centrale de vision 4 télévision tu gères majeur d’actualité dans notre pays cette semaine encore continuer à mobiliser les moyens afin de continuer avec ses rapatriments des Camerounais qui ont commencé hier au niveau donc de bâtard en direction de la frontière Cameroun Guinée pratiquement dans tous les secteurs on parle de la vie chère on parle le contenu en tout cas le consul le consul nous a informé à travailler une note officielle que le Président de la République a ordonné le déblocage des fonds on ne connaît pas quel est le contenu de cette enveloppe mais toujours est-il qu’on a eu les images tout à l’heure qui nous ont été proposées par notre réalisateur Daniel Fugain où on voyait déjà des charters et entre guillemets des crises institutionnelles les Camerounais qui sont patients et même impatients de voir enfin le gouvernement ministre respect la le l’activité sociopolitique d’un autre pays on a l’impression que même au niveau de la volonté gouvernementale et même de la cohésion gouvernementale on en parlait tout à l’heure tout est pratiquement à l’arrêt Dominique Yam Timba face à cette situation quelle est d’abord votre analyse vous pensez que le remaniement ministériel pourrait au moins se remettre les pendules à l’heure je pense qu’il y a une série de questions préalables qu’il faut se poser parce que en réalité pourquoi est-ce qu’on fait un remaniement ministériel c’est ça la bonne question à se poser la première question ce serait de savoir si on veut remanier ça veut dire on veut changer un certain nombre de responsables en place peut-être tous peut-être une partie alors la question c’est est-ce qu’ils avaient des objectifs clairs si ces gens avaient des objectifs clairs les ont-ils atteints et si nous les ont pas atteint pourquoi est-ce qu’ils ne les ont pas atteint et maintenant qu’on veut remanier quels sont les objectifs qu’on poursuit à côté de ces objectifs qu’on peut aujourd’hui définir on va commencer à comment dire cibler de manière sectorielle quels sont les objectifs qui auraient dû être atteint prioritairement quels sont ce qui était accessoires et pourquoi est-ce qu’ils n’ont pas été atteints parce que si on cherche à remanier on cherche à diversifier les compétences ou alors on cherche à le renouveler alors mais pourquoi vous lancez dans la diversification des compétences ou dans le renouvellement des compétences est-ce que ce qui était en poste avait les moyens les ressources le temps les équipes tout ce qui leur fallait pour réussir le problème aujourd’hui c’est que on a quand même un stand de difficultés

Laisser un commentaire

creer-un-site-internet-pro.com© All rights reserved. Mentions legales.